Netophonix - Le forum

Un petit univers pour les aventures, series, sketch en mp3 libre sur le net. Informez-vous et discutez sur toutes les sagas mp3.
Nous sommes actuellement le Ven 28 Juil 2017, 12:46
Rechercher dans tout le forum :

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : Lun 21 Sep 2015, 11:29  −  Sujet du message : Re: 5 manières de rendre son personnage principal plus crédi
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
110 posts
Inscription : 27 Mai 15
A travaillé sur :
Bienvenue à Valnuit
Des archétypes, des stéréotypes et des clichés : vu qu'on est envahis d'une production sans fin utilisant déjà ces ficelles usées jusqu'à la corde, autant essayer d'en sortir. Sinon, ça revient juste à une éternelle réécriture.
Moi, le valeureux héros blanc cis-genre va sauver la frêle jeune femme blanche cis-genre, ça me saoule, à la longue.

Alors, bon, je l'ai un peu facile : je n'écris pas de saga mp3. Par contre, j'ai mené et continue de mener des tonnes de parties et campagnes de jdr (sans parler de les écrire et publier, parfois).

Les personnages qui marquent, ce sont ceux qui _cassent_ ces archétypes. Parce que, dans la réalité, ces archétypes n'existent pas, ou peu. Utiliser un archétype, c'est une facilité, une ficelle grossière qui, comme une béquille, aident au début mais finissent par devenir une gène.

Prenons un exemple : le Méchant (c) TM. Combien de fictions oubliables et oubliées ont un méchant méchant parce qu'il est méchant ? Seule une petite minorité est restée (car souvent plus finement créés).
Intellectuellement, personne n'est méchant ou mauvais à ses propres yeux. Les meilleurs méchants sont ceux qui ont un but tout à fait honorable. Pire : des fois, ils croient agir pour le bien de tous.
Tiens, je prends un exemple que j'ai donné sur un autre forum il y a peu (et pour d'autres raisons) :
des meurtres ont lieu dans le coin et les victimes sont vidées de leur sang
Les personnages enquêtent et finissent par tomber sur un type, qui a éliminé une secte d'adorateurs affreux. Cette secte a transformé un mur en portail pour faire venir une immense et horrible saloperie sur notre monde. Le type a éliminé le culte mais n'a trouvé qu'un seul moyen de bloquer le portail et c'est repeindre le fameux mur avec du sang d'innocents (en quantité) chaque mois.
Le Méchant de notre histoire est donc, ici, un type qui a combattu, comme les héros, des méchants et qui se retrouve bloqué et a du devenir un monstre.

"Que veut mon personnage"+"pourquoi il ne peut l'obtenir"=>tension=>conflit. Et de là : résolution=>histoire.

Exemples plus rapide : Tywin Lannister. Il n'est pas méchant. Il a des objectifs clairs : obtenir le pouvoir et la sécurité de sa famille. Ces objectifs clashent avec ceux des personnages que le lecteur suit et qui lui ont été imposés en héros (Tyrion, John, les Stark, etc.). Le romans serait écrit du point de vue de Tywin Lannister, on aurait un tout autre point de vue sur l'histoire et sur qui sont les "méchants". Y'a pas de "méchants", dans GoT. Les personnages veulent des choses et, mis tous ensemble, les objectifs de chacun clashent => conflit => histoire.
Bien sûr, on peut rédiger l'histoire et jeter les personnages dedans mais cela signifie alors que le personnage et son être propre n'influeront que très peu l'histoire. En jeu de rôles, ça s'appelle du "railroading". Bien mené, ça peut être très chouette (à condition que, dans le train, on laisse les personnages utiliser le sifflet de la loco de temps en temps). Dans l'autre sens, si c'est le personnage qui fait l'histoire, alors le déroulement est inscrit dans les gênes même du personnage et sera d'autant plus personnelle.

Bien sûr, en écriture de saga, vous avez l'avantage de contrôler histoire, déroulement et personnages (ce qui n'est pas le cas en jeu de rôles). A mon humble avis, un contexte+des personnages solides et non stéréotypaux qui mènent à une histoire vont mener à des choses plus profondes.

Les tropes, c'est un outil à utiliser avec parcimonie. Il y a de nombreux archétypes masculins et autant d'archétypes féminins. Un grand nombre sont, en plus, super malsains (les personnages féminins éternellement princesse/maman/putain, les LGBT "cage aux folles", le noir "faire valoir comique", etc. etc.). Dans les romans, y'a aussi l'immonde "Mary Sue", niveau zéro de la littérature : le personnage qui réussit toujours tout ce qu'il entreprend. Un bon exemple, c'est les films de Steven Seagal.
Amha là aussi, pour éviter les tropes, le plus simple est de choisir un stéréotype et de le modifier afin de le détruire dans la génèse d'un personnage nouveau. Genre prendre "la princesse" et modifier le personnage pour casser le stéréotype.

Autre point de départ : "une bonne histoire c'est un bon méchant". Définir le méchant (qui, rappelons-le, n'est méchant qu'aux yeux des autres), définir son objectif et sa méthode. De ça, on obtient un contexte, avec une chronologie. Ensuite, les personnages, avec leurs objectifs. Bien sûr, faut que les objectifs de tout le monde soit en opposition avec ceux du méchant. C'est encore mieux si les objectifs individuels ne cadrent pas dans le groupe. Avec tout ça, on a plein de tension, génératrice de conflits et, a fortiori, d'histoire.

Bon, je réalise que j'ai gratté une tartine sur "créer des histoires" et pas "rendre ses personnages inoubliables". Cependant, éviter les stéréotypes, les mary-sue etc. c'est éviter de rendre ses personnages "standards, interchangeables ou oubliables".

Edit : dans les trucs affreux, y'a aussi "remettre dans le stéréotype un personnage qui en était sorti". Le meilleur exemple de ça, c'est Lara Croft.

Il y a un lieu spécial, en Enfer. C'est très hype. Très exclusif.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun 21 Sep 2015, 13:37  −  Sujet du message : Re: 5 manières de rendre son personnage principal plus crédi
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
18 ans · 441 posts
Inscription : 6 Janvier 15
Merci Greuh (c'est bien toi au commande, non ? Sinon, autant pour moi) pour ce long raisonnement, c'était très intéressant :)
Encore une fois, je suis assez content de ne pas être du même point de vue que vous tous, ce mini-débat m'aura au final appris quelques trucs, que j'espère mettre en pratique très bientôt ^^

Ps : Walder Frey est quand même bien stéréotypé vieux radin pervers et soumis aux plus forts. Mais sinon je suis d'accord avec ce que tu dis sur GoT, car c'est après tout ce qui fait le charme de cette série.

Image

Vous voulez créer une saga mp3 ? Index de divers tutoriels.

Fous pas le bazar, la bagarre te plante dans un blizzard bizarre.
(Avatar par Two-Shadowed)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar 22 Sep 2015, 10:18  −  Sujet du message : Re: 5 manières de rendre son personnage principal plus crédi
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
110 posts
Inscription : 27 Mai 15
A travaillé sur :
Bienvenue à Valnuit
Flynn a écrit:
Merci Greuh (c'est bien toi au commande, non ? Sinon, autant pour moi) pour ce long raisonnement, c'était très intéressant :) (snip)
Ps : Walder Frey est quand même bien stéréotypé vieux radin pervers et soumis aux plus forts. Mais sinon je suis d'accord avec ce que tu dis sur GoT, car c'est après tout ce qui fait le charme de cette série.


De rien.

Walder n'est pas un méchant à ses propres yeux. Ok, c'est un gros pervers (ça c'est indéniable) mais pour ce qui est du pouvoir, regarde GoT de ses yeux à lui : ce type n'est rien à part un pont entre deux "superpuissances". Il contrôle le passage mais personne n'en a rien à fiche de lui et de sa lignée. Mieux : la seule raison pour laquelle il existe encore, c'est que sa neutralité arrange les deux camps. Sa lignée, tout le monde ne rêve que de la voir disparaître. Bref, il fait tout ce qu'il peut pour sortir de sa propre impasse, car c'en est une.

greuh.

Il y a un lieu spécial, en Enfer. C'est très hype. Très exclusif.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven 25 Sep 2015, 19:46  −  Sujet du message : Re: 5 manières de rendre son personnage principal plus crédi
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
18 ans · 441 posts
Inscription : 6 Janvier 15
Tiens, pour en revenir au sujet principal, quand je constitue ma bible pour un univers, voilà généralement le paterne que j'utilise pour la description du personnage :

Nom complet : Le nom en entier du personnage. Promis, je vous prends pas pour des cons.

Surnoms : là, je mets à la fois le nom qu'il utilise dans la vie de tous les jours (si le mec s'appelle Thierry Jean Hervé Linceul, on aura plus tendance à l'appeler Thierry Linceul, logique normal, vref) et les titres plus les appellations qu'il s'est vu donner au cours de sa vie.

Âge : parce que ça a une grande influence sur son physique, ses relations et sa façon de penser, alors autant le définir dès le début.

Physique : même si on est pas obligé d'en parler dans l'oeuvre, c'est toujours bien d'avoir une idée précise de l'apparence de son personnage. Et puis, sa carrure influencera également la perception que les autres ont de lui, ainsi que ses capacités, forcément.

Valeurs : plus que des simple qualités, c'est ce qui définit les motivations du personnage, sa vision du monde et ses relations avec les autres. C'est (selon moi) la partie la plus importante dans la création d'un perso intéressant.

Défauts : pour éviter l'archétype du Marie Sue, tout simplement. Et même que je le connaissais avant que Greuh n'en parle, nananère.

Destinée : là, c'est son intérêt dans l'histoire, justement. C'est ce qui justifie que le personnage existe et intervienne dans l'histoire. Vous l'aurez compris, plus cette rubrique possède d'éléments, et plus votre personnage sera important.

Relations : j'ai pas mal évoqué cette rubrique plus haut, parce que c'est au final une synthèse de la place du personnage. Tout, de sa race à son histoire, en passant par son nom, sa réputation, ses motivations et même son âge, TOUT a une influence sur ses relations avec son environnement social. C'est très important de définir le type de relation qu'il aura avec tel ou tel personnage histoire de rester cohérent. Ensuite, c'est surtout avec les personnages principaux de l'histoire que c'est important. Ce qu'il pense du vendeur de journaux qu'il a vu une fois au coin de la rue, sans dire qu'on s'en fout, c'est clairement pas le plus intéressant.

Alignement : c'est très facultatif, et ça peut même amener à ranger le personnage dans une case, mais le côté positif, c'est que cette notion venant initialement des JdR (enfin je crois, corrigez moi si je me trompe), ça peut permettre de définir le personnage en lui-même, sans se préoccuper de quoi que ce soit d'autre. Parce qu'avant d'inscrire mon perso dans l'univers d'un jeu de rôle, je pense généralement à quel alignement il appartiendrait. Du coup, je me dis que ça me permet de créer des persos indépendants les uns des autres, s'inscrivant par coïncidence dans le même univers, avec des psychologies permettant de tisser une toile scénaristique.

Background : je le mets en dernier parce que c'est souvent ce qui prend le plus de place, et je préfère pas étouffer les autres parties avec ça. Bon, vous le savez tous, je pense, mais je vais faire mon Captain Obvious : c'est le passé du personnage. Éwai. C'est donc ce qui justifie son âge (logique), ses valeurs, ses défauts, son caractère, ses relations avec certains et parfois même son physique (dans le cas d'une cicatrice, d'un tatouage etc.). Un personnage sans background, c'est un personnage lisse au possible qui ne sert à rien dans une oeuvre à part placer une réplique rigolote de temps en temps.

Vous remarquerez que j'ai fait aucune rubrique "caractère", parce que je me suis dit que les rubriques "valeurs" et "défauts" résumaient ce qu'on pouvait y mettre.

Si je poste ça ici, c'est pas que pour nourrir mon égo, hein. C'est surtout pour avoir votre avis sur cette méthode, et peut-être même connaître la vôtre si vous êtes d'accord.
J'aime bien ce débat, on y apprend plein de trucs. Du coup j'espère que je suis pas le seul :D

Image

Vous voulez créer une saga mp3 ? Index de divers tutoriels.

Fous pas le bazar, la bagarre te plante dans un blizzard bizarre.
(Avatar par Two-Shadowed)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven 25 Sep 2015, 20:33  −  Sujet du message : Re: 5 manières de rendre son personnage principal plus crédi
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
43 ans · 445 posts
Inscription : 8 Juin 11
A travaillé sur :
Red-Universe - en cours -
Archa Firmata, Gambas, L'homme à l'oreille coupée, les hauts parleurs, geneva2100, Layton, Tarentur, Colibacile
dans tous les cas, une fiche type "jeux de role" est un excellent debut. après moi j'y ajoute un espace: "background connu" la partie qui va évoluer car tout raconter dans la fiche c'est long, difficile et peu fiable. l'histoire etoffera d'elle-même le perso, reste à ne pas oublier les changements qu'on y apporte.



U love it ? Offrez-nous un


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre:  


Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze