Netophonix - Le forum

Un petit univers pour les aventures, series, sketch en mp3 libre sur le net. Informez-vous et discutez sur toutes les sagas mp3.
Nous sommes actuellement le Mar 07 Juil 2020, 11:28
Rechercher dans tout le forum :

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Retour à la liste des sagas mp3

 
Dates Critiques de toutes les sagas mp3 évaluées par ninjahfari Notes
ninjahfari | tous ses avis
Mer 09 Mars 2011, 21:37

Concernant Banal Fantasy - Dirge of Cerberus :

Banal Fantasy Dirge Of Cerberus : Parodie de Vincent Valentine en Vincent Tim, anciennement Patrick Bruel, légèrement alcoolique, bisexuel et entraîné dans l'intrigue palpitante du jeu remixé !
-Les voix sont bien mieux prises que dans Banal Fantasy premier du nom.
-L'humour y est toujours et bien plus concentré (jusqu'au épisodes 4) sur la vie artistique de Vincent. Le sexe est bien du rendez-vous et les répliques sont inimitables !
-Les musiques, tirées du jeu sont superbes et vous place directement dans l'action.
-Très peu de parasites dans les sons, pas de coupures, de mauvais mixage entre les prises de son, et un mixage paroles/sons ambiants encore mieux que les sags précédentes.
=> Magnifique en tout point, humour spécial de Durendal qui pourra convaincre tout le monde !

Juste : Ecouter d'abord Banal Fantasy pour bien connaître l'histoire, car Durendal revient souvent à la saga.

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
ninjahfari | tous ses avis
Mer 09 Mars 2011, 21:25

Concernant Banal Fantasy :

L'histoire :
Le sujet vous a-t-il intéressé ?
Oui. Ayant poncé le jeu FFVII jusqu'au bout du bout, cette pardoie est la meilleure que j'ai trouvé !
Les personnages vous ont-ils intéressé ?
Oui, tous sans exception ont été réinventé dans cette parodie tournant autour du sexe, de la politique et de tous les détails déjà drôles dans le jeu (ex : "Mais ils sont fous, ils font attérir un hélico sur une surface de 3m² !!", et oui, dans le jeu ça se passe comme ça...)
L'histoire est-elle bien écrite (vous tient-elle en haleine) ?
Suivant le fil original du jeu, mais entièrement remasterisée, l'histoire et les dialogues sont énormes, simplement énormes.

Les acteurs :
Trouvez-vous qu'ils sont bien choisis ?
Oui, disons que Durendal est bien entouré ! avec toutes ses sagas, le groupe réellement nombreux, connaît le métier.
Trouvez-vous qu'ils sont crédibles ?
après les premiers épisodes, on en est sûr. Disons que dans les 5 premiers, certains persos sont vraiment pas bien joués (ex : Big et Vessie, deux équipiés de Barrette, sont vraiment pas terrible).
Avez-vous relevé des problèmes de diction, parfois, souvent, jamais... ?
Parfois, et toujours au niveau des débuts. Mais ce n'est vraiment pas gênant ;)

La mise en scène :
Les transitions sont-elles bien trouvées ?
Oui. On voit tout de suite les changements de lieux, de persos ou d'ambiance !
Comprend-t-on bien ce qui se passe, en dehors des descriptions verbales ?
Oui, à part, parfois, les explosions non présentes dans le jeu sont difficiles à comprendrent sur le coup, mais juste après, les dialogues nous apprennent ce qu'il se passe.
Le rythme est-il bien dosé ?
Magnifiquement bien ! parfois quelques élipses temporelles sont regrettables, car ils passe certaines choses par rapport au jeu.
Le choix des ambiances et des musiques est-il habile?
Avec la reprise de toutes : TOUTES les musiques du jeu, l'ambiance est directement identifiée si on connaît le jeu ; et même sans le connaître les musiques sont assez poignantes et extériorisantes.

Sur le plan technique :
Les voix sont-elles bien enregistrées ?
Jusqu'au 10e épisode environ, les voix sont parfois difficiles à supporter, mais après on connaît les persos et tout s'enchaîne de carybe en scylla
Avez-vous parfois été choqué par certains bruits parasites ou autres, souvent, jamais... ?
Parfois, encore une fois juste au début.
Avez-vous parfois trouvé que certains éléments du mixage étaient trop fort ou trop faible par rapport à d'autres, souvent, jamais... ?
Parfois, certains cris font saigner les oreilles. mais ils sont rarement mal aménagés dans les scènes.

Qu'ajouteriez vous ?
Parodie à mourrir de rire pour quiconque connaît le jeu.
Parodie à mourrir de rire pour quiconque qui ne connaît pas le jeu.

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
ninjahfari | tous ses avis
Mer 09 Mars 2011, 21:04

Concernant Reflets d'Acide :

L'histoire :
Le sujet vous a-t-il intéressé ?
Oui. L'histoire, comme l'on dit certain n'est pas très motivant à premier coup d'oeil mais l'intrigue grimpe rapidement avec le sort du royaume mis en jeu. Dans un environnement connus de tous les fans de médiéval-fantastique (héros, magies) mais aussi les joueurs de rôles du même style (bien que je n'ai pas toucher à ces jeux de rôles, on comprends "presque" tout, au niveau des dés, des points d'expérience et tout et tout.
Les personnages vous ont-ils intéressé ?
La troupe principale de caractères écliptiques se voit complétée une foule de personnage machiavéliques, patétiques, drôle, effrayant et dépirmant, qu'ils soient principaux ou périphériques.
L'histoire est-elle bien écrite (vous tient-elle en haleine) ?
JBX fait un travail remarquable, long et magnifiquement aménagée : plus qu'un roman narré, plus qu'un film d'action, l'histoire est poignante, JBX écrit ses textes, ses narrations et ses dialogues à tel point que ces phrases deviennent cultes parmis tous les auditeurs !

Les acteurs :
Trouvez-vous qu'ils sont bien choisis ?
Je ne connais pas bien ces détails d'acteurs, bien qu'il me semble, connaissant les épisodes par coeur, que JBX joue la plupart des voix, si ce n'est toutes !
Trouvez-vous qu'ils sont crédibles ?
Oui, et c'est je pense ce qu'il m'a retenu à l'instant où j'écoutais les premiers épisodes. Les dialogues sont plus que réalistes, il manquerait les images... (bien que l'audio reste parfais pour s'imaginer le monde)
Avez-vous relevé des problèmes de diction, parfois, souvent, jamais... ?
Jamais, pas au niveau de la diction. Il y a juste quelque fois, et surtout dans le début, quelqu

La mise en scène :
Les transitions sont-elles bien trouvées ?
Oui. On voit tout de suite les changements de lieux, de caractères et d'ambiance. Pas de coupures foireuses !
Comprend-t-on bien ce qui se passe, en dehors des descriptions verbales ?
Oui. Seule exception : certains passages typiquement jeux de rôles sont parfois difficiles à comprendre pour les non-rôlistes, mais après deux/trois écoutes, ça passe très bien et on suit le file de l'histoire.
Le rythme est-il bien dosé ?
Quelque peu lent (si on veut vraiment trouver le temps long) au début de la saga. Mais par la suite, tout accelèrent et l'intrigue est délicieuse. Vivement le 15e épisode !
Le choix des ambiances et des musiques est-il habile?
Les ambiances sont distinctes. On voit parfaitement les lieux sinistres et ceux de combat avec l'alliance des musiques magnifiquement agencées pour chaques étapes. Les passages de combat puis de la petite musique de violon et de flûte "d'après le combat" sont toujours hilarantes, surtout avec Trichelieu, Personnage pervers le plus méprisable et adorable ;) !

Sur le plan technique :
Les voix sont-elles bien enregistrées ?
Parfaitement ! Paroles claires, distinctes et crédibles. JBX doit avoir du bon matos de son pour sortir un son aussi fin en mp3... Géniales
Avez-vous parfois été choqué par certains bruits parasites ou autres, souvent, jamais... ?
Jamais, on aura beau chercher, les seules erreurs possibles sont bien fonction de la qualité des enceintes utilisées par chacun ;)
Avez-vous parfois trouvé que certains éléments du mixage étaient trop fort ou trop faible par rapport à d'autres, souvent, jamais... ?
Jamais.

Qu'ajouteriez vous ?
Si la perfection éxistait on rajouterait, au titre de JBX et Reflet d'Acide, l'adjectif sublime.
JBX : Bravo, merci, courage et ne change rien en ta façon de créer ta saga !
*inclination*
Big Up!

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu

 


Retour à la liste des sagas mp3

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze