Netophonix - Le forum

Un petit univers pour les aventures, series, sketch en mp3 libre sur le net. Informez-vous et discutez sur toutes les sagas mp3.
Nous sommes actuellement le Ven 26 Fév 2021, 03:11
Rechercher dans tout le forum :

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Retour à la liste des sagas mp3

Précédent  1, 2, 3, 4 
Dates Critiques de toutes les sagas mp3 évaluées par MimiRyudo Notes
MimiRyudo | tous ses avis
Ven 12 Août 2011, 20:36

Concernant Duke Niké 2 :

L'humour fonctionne peu aujourd'hui dans cette saga : gags archi-vus depuis (commentaires intra-épisodes sur la saga, voix-off...), passages transpirant la testostérone comme une fin en soi... La qualité globale de la saga s'améliore crescendo pour devenir vraiment bonne dans la saison 2, qui tire hélas un peu en longueur.
A côté de ces défauts en partie dus à l'âge de la saga, félicitons le personnage cultissime de Duke, les seconds rôles réjouissants, et les quelques moments plus subtils (parodies de film, discussions de la vie quotidienne…) qui sont de petites bouffées de drôlerie dans ce monde de brutes...

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
MimiRyudo | tous ses avis
Ven 12 Août 2011, 20:27

Concernant Les Chroniques de Thurm :

Cette saga présente une forme de conte fantastique et une histoire très bien écrite ne manquant pas de poésie. Le fait qu'il n'y ait (malheureusement) qu'un seul épisode ne permet pas de juger plus en avant le scénario, qui promettait toutefois.
D'un point de vue technique, on déplora un manque global de rythme créant certaines difficultés d'immersion — problème que j'ai pas ressenti avec La Quête de Yolan, conte plus dynamique (sûrement un effet de la voix du troll parfois difficile à comprendre et qui demande des efforts de concentration qui n'aide pas à la détente). Enfin, les ambiances auraient mérité d'être plus développées et le (très bon) générique d'être plus utilisé !
A découvrir donc.

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
MimiRyudo | tous ses avis
Ven 12 Août 2011, 20:21

Concernant La Quête de Yolan :

Point trop d'humour ni d'action dans le fond, la quête de Yolan est une saga-conte qui se démarque dans la sagasphère pour son histoire à tiroir, son jeu d'acteur vraiment très crédible et diversifié, ses musiques douces adaptées à cette saga toute en narration. Quant à la qualité technique, elle est très bonne (voire mieux si on prend en compte le grand âge de cette saga).

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
MimiRyudo | tous ses avis
Ven 12 Août 2011, 19:44

Concernant Le peuple de la terre du milieu :

"Le peuple de la terre du milieu" n'est pas vraiment une parodie de Tolkien mais plutôt une saga originale basée sur son univers. Il s'agit maintenant d'une saga ancienne (2006) ; les nouvelles versions ont permis de gommer quelques défauts techniques, mais on reste dans les clichés de fantasy introduits par Naheulbeuk et il persiste des lacunes par rapport à la qualité moyenne actuelle. Le jeu d'acteur est correct, sans être vraiment mis en valeur par la technique. Restent les caractères des personnages, seule pointe d'humour persistante au fil des épisodes de cette saga qui n'a donc pas très bien vieilli.

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
MimiRyudo | tous ses avis
Ven 12 Août 2011, 19:27

Concernant Pèlerinage :

Des guest-stars et du lyrisme : voilà ce que l’on retient de Pèlerinage (la première saga de "lyrisme fantastique" de la sagasphère, la meilleure, la seule). Et c’est ce qui fait la force et la faiblesse de cette saga :
- la force, car retrouver à chaque épisode (à partir du 5) une nouvelle voix du paysage sagasphèrique est un réel plaisir, surtout lorsqu’on sait le texte que peut lui réserver Squill. Plaisir qui, visiblement (ou auditivement), est partagé par tous ces acteurs, qui s’en donnent à cœur-joie pour proposer un personnage à la hauteur de l’hôte, à qui le rôle du chevalier Sans-Nom sied à merveille.
- mais aussi la faiblesse, car les épisodes s’enchaînent et après une heure et demi d’écoute, à se régaler ou subir (selon l’auditeur) les mots, rimes, allitérations, les phrases balancées sur un rythme endiablé et frénétique par des personnages en pleine décompensation maniaque tombant sur le héros comme toutes les philosophies du monde sur Candide, on se retrouve à la fin de l’épisode 15 et, à la manière du lecteur qui se sent ici obligé de relire le début de la phrase, on a bien du mal à se rappeler du but du héros. En effet, après 4 épisodes introductifs plus proches de monos que d’une vraie saga, la forme a finalement continué à prendre le pas sur le fond, même lorsque l’intrigue commençait à se mettre en place (épisode 5). Ce qui est dommage car du fond il y en a : ce personnage passif, en quête d’amitié et d’identité, parti voir si l’herbe de l’autre côté de la vallée est réellement plus verte que la sienne, est en droite lignée de Candide et Forrest Gump.

Concernant la qualité générale de la saga, elle est globalement moyenne, entre « légère » pour les premiers épisodes à « bonne » pour les derniers. Contrairement aux textes, le style est sobre et simple. La diction des personnages, théâtrale à souhait, donne un côté médiéval souligné par des musiques (dont certaines d’Aspic) souvent fort bien utilisées.

En conclusion, Pèlerinage est une saga dont on retient l’interprétation des invités et de Squill, et la complexité des textes. Ces derniers font la richesse de la saga, mais un peu de légèreté de temps à autre serait aussi bienvenue…

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
MimiRyudo | tous ses avis
Ven 12 Août 2011, 19:16

Concernant Agent 0 :

Agent Zéro fait partie de ces sagas dont on retient certaines ambiances et certaines situations longtemps après la première écoute, et qui se redécouvre entièrement à chaque fois.
Le scénario est construit au fur et à mesure par Flo, ce qui donne une impression parfois un peu bancale, avec des épisodes inégaux entre eux ; mais c'est aussi ce qui fait le charme de cette succession de monos (surtout au début) déjantés (surtout... euh non, tout le temps), façon 2 minutes du peuple. Le jeu d'acteur de Flo est déjà excellent dans cette première saga. Enfin, l'écoute se fait d'une traite, avec une qualité audio au poil pour cette fantaisie qui n'en demandait même pas tant pour nous amuser.

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
MimiRyudo | tous ses avis
Sam 09 Avr 2011, 20:13

Concernant Adoprixtoxis :

Adoprixtoxis est une saga de science-fiction, d’aventure spatiale, space-opera, parodie ou encyclopédie de références à tout ce qui a pu exister en film ou livre (voire saga mp3 avec un réjouissant cross-over dans l’épisode 13)… Il est difficile de définir un « genre » unique à la saga de Nico & Matt, mais là où on tombera rapidement d'accord, c'est qu'il y a du comique de situation à la pelle. Chaque idée est une petite trouvaille, le comique venant autant des personnages que de leurs calembours, autant des situations cocasses que des pastiches de films…
Il y a un peu de scatologie au début certes, mais ce n'est jamais lourdingue et les traits d’esprit s’affinent d’épisodes en épisodes. Parallèlement, le scénario qui était initialement prétexte à références, s’étoffe. Il aurait certes (encore !) gagné à être plus travaillé en amont, plutôt qu’au fur et à mesure des sorties ; toutefois, ne boudons pas notre plaisir car l’histoire tient bien la route et si l’humour prend le pas sur le suspens et l’intrigue, l’auditeur ne pourra qu’être ravi de voir les moments les plus intenses de la saga sombrer dans l’absurdité la plus totale !
Niveau choix de musiques, Adoprixtoxis fait très fort également. Chacune colle aussi bien aux dialogues qu’un costume rouge sur la peau de Spiderman : là où JBX va écrire selon une musique, où Aspic va en composer une selon les textes de Velvorn, Nico & Matt optent pour une utilisation de musiques en références parodiques. Autant dire qu’on se réjouit de retrouver pêle-mêle du Titanic, du Forrest Gump, du Star Wars (space-opera oblige…) avec les situations adéquates et donc forcément variées.

Après ces éloges, passons à la technique, où globalement plus rien ne pèche. Les premiers épisodes ont été refaits et l’ensemble est uniformément agréable à l’écoute. Simple et réussi, même si le niveau est globalement inférieur aux sagas que Nico & Matt côtoient du haut de leur top 3, et également inférieur à leur nouvelle création (La légende de Xantah)

Au total, Adop' est une saga polymorphe, de bonne facture, qui a également le bénéfice d'être maintenant achevée (petit plus appréciable !) Un vrai modèle de Sans Genre Fixe, qui n'a pas volé sa renommée.

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
MimiRyudo | tous ses avis
Sam 09 Avr 2011, 20:03

Concernant Les Aventuriers du Survivaure :

Les aventuriers du Survivaure est l'une des premières sagas qu'il m'ait été donné d'entendre. L'histoire demande un peu plus d'attention que Naheulbeuk car les personnages sont moins caricaturaux, le comique de situation s'étale un peu plus longtemps, etc. C'est donc une saga qui nécessite plus de réécoute : c'est probablement la raison pour laquelle je l'avais laissée de côté lors de mes premières incursions dans le milieu de la sagasphère, au point d'en rester à l'épisode 9.
Lorsque j'y suis revenu plusieurs années après, j'ai redécouvert un scénario assez riche, et toujours drôle, à la façon des Nuls. Les références sont directes, mais même assez indirectes dans ce feuilleton radiophonique parodique, qui pourrait rappeler Objectif : Nul. Dès les épisodes 7-8 la magie de l'humour insidieusement instauré depuis le début opère à plein régime. Je citerai le début de l'épisode 13 comme une séance d'entraînement intensif pour les zygomatiques, ainsi que plus tard, certaines répliques peut-être amusantes des Peut-êtriens.

Enfin, à côté de cet humour spatio-ravageur, les Aventuriers du Survivaure est surtout l'une des sagas les plus abouties techniquement, avec un sens du détail sonore important dans l'humour "Knarfien" (déplacements, bruitages...) Un fond musical d'accompagnement omniprésent qui sait aussi bien se cacher que passer au premier plan joue pour beaucoup dans la qualité de l'écoute. En bref, c'est un pro, et il nous en fait profiter.

Une saga excellente sur tous les points qui mérite vraiment qu'on s'y attarde... même si c'est aussi votre première incursion dans la sagasphère, ne faites pas mon erreur, prenez du temps et allez jusqu'au bout ! Vous ne le regretterez peut-être pas.

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
MimiRyudo | tous ses avis
Ven 26 Nov 2010, 22:56

Concernant :

Cette saga est un pur délire Dychollinien, avec peu de personnages tous très bien joués et de façon variée (alors qu'il n'y a pas de guest comme dans la saison 2). Absurdium enchaîne les rebondissements absurdes (on s'en serait douté) à une vitesse effrenée. Il y a beaucoup de non-sens, partant sur une idée assez simple mais permettant ce genre de folie. L'histoire est sympathique tout du long : le début ressemble vaguement aux Terres Abandonnées d'Arildis, le final ressemble... à rien, et est particulièrement réussi.
La réalisation est globalement bonne (même si améliorable... puisqu'elle est mieux dans la saison 2), avec des musiques composées par Dychollin pour l'occasion.
Au total, les épisodes sont courts et on ne voit pas passer cette saga récompensée lors du concours de l'été 2008 par les Awards de "Meilleures musiques" et... "Meilleure saga" !

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
MimiRyudo | tous ses avis
Dim 21 Nov 2010, 17:57

Concernant Le Donjon de Naheulbeuk :

S'il ne s'agit pas exactement de la première saga créée (la Matruck par exemple existait avant), le Donjon de Naheulbeuk est celle qui a popularisé le genre. Comme beaucoup d'entre nous, il s'agit de la première saga qu'il m'ait été donné d'écouter. Est-ce alors pour cela que je la considère comme le modèle, le mètre-échelon dans les sagas d'héroïc fantasy, ou est-ce parce qu'elle est vraiment inimitable ? Les deux probablement...

En effet, souvent imitée, jamais égalée (pour reprendre une célèbre formule), la saga de Pen Of Chaos m'amuse sur 30 épisodes, 2 romans (et leurs résumés audio) et d'innombrables bonus avec une constance impressionnante. Au niveau du jeu d'acteur, les personnages sont tous devenus cultes et on peut sans difficulté aucune en reproduire les voix dans nos têtes (à l'oral c'est un peu plus difficile faut r'connaître, on peut pas tous avoir une voix d'nain !... Vous voyez ?) Belle prestation évidemment pour POC qui fait tous les personnages principaux et beaucoup de secondaires.

La réalisation est impeccable avec des musiques toujours bien adaptées au grand univers de la Terre de Fangh imaginée par POC. On appréciera son soin du détail grâce à l'Encyclopédie de Naheulbeuk, ainsi que les glossaires à la fin des romans (pour les BDs, je n'ai pas eu le plaisir/loisir de les lire). Du très beau travail d'écriture et de réalisation, pour lequel aucun véritable reproche ne me vient (à la rigueur le fait que dans "Le Donjon de Naheulbeuk" il y a "Donjon" et "Naheulbeuk", et qu'il en est finalement assez peu question en dehors de la saison 1 :D)

Enfin, ma préférence va pour la saison 1 qui possède un scénario chargé en rebondissements "débiles" (comme dirait l'auteur) et est vraiment, comme je disais plus haut, un modèle. La saison 2 est très bonne également, dans un registre un peu différent hors du donjon, avec un humour un peu plus tourné vers des références ne relevant pas du domaine de la fantasy. Les saisons 3 et 4 en roman/résumé audio sont vraiment très riches et leur qualité sur le plan du scénario et de l'humour n'est pas à prouver... Tout au plus, elle est à (re)découvrir !

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu
MimiRyudo | tous ses avis
Dim 21 Nov 2010, 10:37

Concernant Reflets d'Acide :

Reflets d'Acide est plus que toute autre LA saga qu'on commence en se disant "moui, c'est pas mal" et qui finit par nous faire souffrir d'onychophagie durant l'écoute (évident répétée) des épisodes suivants. Une fois les personnages installés, le célèbre Trichelieu dans le groupe, c'est parti ! Le texte multiplie les références ouvertes ou cachées, les rimes sont superbes et contribuent à donner un rythme dingue à cette saga de Fantasy avec un grand F, où Dragonne, vieux sage, nains et Berserk sont peuples courants. Le suspens est au rendez-vous avec une intensité toujours plus importante au fil des épisodes, faisant naître mille théories avant chaque sortie.

Si le scénario de Reflets d'Acide est clairement son point fort inégalé par sa... fluide complexité (si si c'est possible), le jeu d'acteur est au poil bien brossé et luisant (avec JBX pour seul acteur - à une déesse près - ce qui est d'autant plus admirable) et la réalisation, très bonne au début, s'améliore d'épisode en épisode. Mention spéciale et personnelle à l'épisode 13, qui s'appuie sur un requiem de Mozart et est somptueux sur tous les plans (scénaristique, réalisation).

Au total une saga adulée par une communauté (ou deux), dirigée par un "Maestro" de finesse, un vrai conteur. Il n'y a pas, pour ses qualités, Reflets d'Acide mérite encore d'élargir son public... ce qui devrait être le cas avec la BD parue en novembre 2010 ! Bravo à JBX.

 

Niveau artistique en jaune et niveau technique en bleu

Précédent  1, 2, 3, 4 


Retour à la liste des sagas mp3

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze