Netophonix - Le forum

Un petit univers pour les aventures, series, sketch en mp3 libre sur le net. Informez-vous et discutez sur toutes les sagas mp3.
Nous sommes actuellement le Ven 28 Juil 2017, 12:49
Rechercher dans tout le forum :

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : Jeu 27 Mars 2008, 12:00  −  Sujet du message : [Tuto] Personnages
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 31 ans · 890 posts
Inscription : 8 Mars 07
Déjà certains diront que les personnages sont détachés de la partie scénario dans le processus de création de la saga mp3. En même temps, je ne vois pas trop où j'aurais pu mettre ce tutoriel autre que dans le forum des scénarii étant donné que les personnages sont mis en place par le scénario. Il n'est aucune question de jeu d'acteur ici, je le précise. Si les modérateurs jugent bon de créer un forum personnages pour ce topic, et bien soit. :D

Le Processus de Création d'un Personnage

Pour commencer, je me permettrai de dire que le processus de création d'un personnage pour une saga devrait se séparer en trois étapes.

Imagination du personnage

Cette première étape consiste à se conceptualiser le personnage. En gros, il faut avoir une bonne idée de sa psychologie, son apparence (même si on ne la voit pas à l'audio, elle a un impact aussi sur les autres personnages) et sa manière globale de s'exprimer (principalement pour l'audio, étant donné que c'est la seule source d'information sur le personnage que l'auditeur reçoit constamment)

Identification du personnage

Cette seconde étape doit tenir compte de la première étape. Avant de nommer ou nominer un personnage, on doit d'une part respecter le caractère d'origine du personnage, mais d'une autre part, on doit s'assurer qu'alourdir le scénario de noms originaux est vraiment nécessaire. Dans ce dernier cas, utiliser des nominatifs (Exemple classique: le nain, l'elfe, le barbare) plutôt que des noms simplifie le scénario et améliore la compréhension de l'auditeur, mais réduit les possibilités de développer les personnages dans l'histoire, à moins bien sûr que ce nominatif lui soit unique. Pour m'expliquer, je reprend un exemple précédemment cité pour développer une situation:

Si le nain a une famille, on supposerait qu'ils seraient donc nommés le père du nain, la mère du nain, le frère du nain, etc.

-Je suis le père du nain!
-Et moi, je suis le nain!
[...]
-Le nain! Je suis ton père! (façon Star Wars)
-Nooooon!
:D
Bon c'est une situation fictive parmis tant d'autres, mais elle décrit passablement bien l'idée.

Personnification du personnage

À cette étape, le personnage est complet, imaginé, créé, mais pas encore attachant ou charismatique. Un personnage est totalement inutile s'il advient que ses répliques pourraient être toutes aussi bien dites par chacune un des autres personnages. Il est donc important que tout ce qui a été imaginé du personnage ressorte dans ses interventions dans l'histoire et démontre son unicité. Je vais récupérer une phrase classique qui sert toujours pour les conseils sur le jeu d'acteur, il faut se mettre dans la peau du personnage et l'incarner. C'est aussi vrai pendant l'écriture du script. Il faut imaginer et incarner le personnage pour écrire ses répliques et ses interventions. Aussi du point de vue scénario, il faut garder en tête que la personnalité d'un personnage devrait influer un minimum sur son déroulement, même si ce n'est pas toujours possible puisque la ligne directrice du scénario peut être difficile à dévier. Ainsi, une petite justification est toujours bienvenue, car personne ne peut être déçu par un scénario qui suit son cours, mais pour un personnage de ne pas être à la hauteur de lui-même, il faut une bonne raison.

La Cohésion des Personnages

Une fois les personnages créés, le script doit aussi tenir compte du fait que les personnages interagissent. Cette partie n'est pas du processus de création du personnage, mais il faut en tenir compte durant l'écriture. Il faut voir les forces et faiblesses des personnages par rapport aux autres, avec qui ils s'entendent bien ou s'entendent mal, avec qui ils sont plus propices ou moins propices à laisser sortir leur personnalité.

La clé, c'est de rendre vivants le plus possible ces personnages avant même qu'ils soient enregistrés et mixés.

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 27 Mars 2008, 14:56 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 28 ans · 1007 posts
Inscription : 15 Janvier 07
A travaillé sur :
Skull 13
Oui, le problème que nous rencontrons avec Icaryon en ce moment...Nous avons que
trop survolé cette étape et on s'en retrouve au 5ème épisode (plutôt 6ème en fait)
à faire ce travail...
Donc absolument faire ça avant d'entamer quoi que ce soit ;)

Vive le MaaaaacBook Unibody


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 29 Mars 2008, 01:13 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 25 ans · 323 posts
Inscription : 20 Juin 07
A travaillé sur :
Death Pen,Mace's Mono,Credo d'Assassin,Initial Fantasy XII,Top of the mp3
Pour rajouter encore un conseille à ce tuto déjà fort complet.Mon ancienne prof de français nous disait ,lorsqu'on faisait une rédaction d'imagination,d'écrire sur une feuille de brouillon tous les détails possible de votre personne(date de naissance,frère-sœur,couleur préféré,etc).Car même si cela ne servira a rien directement(Vous allez pas écrire"Alors mon perso aime le vert,il a 2 frères,....."dans la rédaction)cela va servir indirectement car avec tous ces détails en tête votre personnage va prendre vie pour vous mais aussi pour le lecteur/auditeur qui sentira que ce perso est travaillé.Une sorte de lien invisible.



Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 29 Mars 2008, 12:12 
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
GENDER_F 26 ans · 802 posts
Inscription : 8 Mars 08
A travaillé sur :
Scénariste : Nos Amies les Bêtes [Blast], la Genèse [Inky], le Rail [Alliance Railteam], Pépins sous le Sapin [Collaboration], Monos
Comédienne : Bien trop de trucs.
Franchement, je pense que c'est pas vraiment la peine de se lancer si on a pas une bonne idée de ses persos.

Ca peut aboutir à des incohérences : un personnage super zen qui pète un cable pour rien, un perso con comme un balai qui devient subitement extra-lucide pour les besoins de la scène... Un passé fluctuant... Un frère qui devient un cousin parce qu'on se rend compte qu'on aura besoin et du père de l'un et du père de l'autre en temps que deux persos différents... Ce genre de choses.

Les relations entre les personnages ? Elles peuvent évoluer. Mais s'ils se rencontrent, il faut tenir compte de la première impression... Même si elle n'est pas toujours la bonne (expérience personelle : Une fille que pouvais pas piffer au premier regard avec qui j'ai fini par avoir des relations normales.)

L'apparence physique ? C'est vrai que c'est important puisque ça détermine pas mal le comportement des gens qui interragissent avec (ne serais-je pas en train de répéter des choses qui ont déjà été dites...). Exemple :

=>une fille canon : vous pourriez me déposer à l'auberge ?
=> L'homme : Ghhhhh... Oui madame...

=>une mendiante pouilleuse : vous pourriez me déposer à l'auberge ?
=>L'homme : et tu crois que j'ai que ça à faire ??

... Mais sans aller jusqu'au stade présentation hyper explicite des personages par le narrateur (non, pitié, le fan club de JBX vient pour me lyncher :D ).

Le coup des nominatifs : Personnelement, je ne PEUX PAS accrocher à une saga si les personnages s'appellent la mendiante, le guerrier chauve, le lutin à pois verts, la fée aux ailes de travers d'un côté et droites de l'autre, le mage des ténèbres de la mort qui tue et le charretier. Désolée, je dois être une extra-terrestre.

La personnalité du personnage : Effectivement, je suis d'accord qu'il doit avoir ses particularités. Mais faut-il qu'il ait un gimmick ?? (ceci n'est pas une question rhétorique.)

Voilà voilà...

Image
Je suis l'heureuse tenancière de plein de blogs, dont le principal est 2@&1⌨, un portfolio groupant des écrits, du son et des images.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 29 Mars 2008, 12:58 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M197 posts
Inscription : 23 Mars 08
@now@n a écrit:
Ca peut aboutir à des incohérences : un personnage super zen qui pète un cable pour rien, un perso con comme un balai qui devient subitement extra-lucide pour les besoins de la scène... Un passé fluctuant... Un frère qui devient un cousin parce qu'on se rend compte qu'on aura besoin et du père de l'un et du père de l'autre en temps que deux persos différents... Ce genre de choses.

Si ton personnage est ainsi, cela peut-être un coup de théâtre montrant a complexité du personnage. Un personnage zen peut parfaitement faire exprès d'être zen pour cacher une nature colérique. Un personnage con comme un balai, pour moi, c'est un débile mental. Un personnage con a sa logique, qui n'est pas forcément imparable, ou qui est difficilement compréhensible par d'autres personnages. Mais si tu travailles à fond ton personnage, tu peux avoir une connerie qui a une raison d'être en fait tout à fait logique, mais qui passera pour un con, car certains éléments sont inconnus des autres personnages.
Un frère qui devient un cousin peut être intéressant, cela te fera travailler ton personnage par sa réaction, et ainsi dévoiler ou clarifier sa nature. Mais là encore, tu n'auras pas forcément tout montré.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 29 Mars 2008, 15:42 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M197 posts
Inscription : 23 Mars 08
Il est impossible de savoir si l'arbre généalogique a été remanié pour la simple raison que la surprise peut avoir été prévue dès le début. Quant à l'incohérence, si le remaniement est bien travaillé, il peut parfaitement s'intégrer à la suite de l'histoire. Un frère qui devient un cousin peut avoir perdu ses parents et avoir été élevé par sa tante, qui, lui portant tant d'affection, se serait mise à le considérer comme son fils, l'appelant ainsi devant son véritable enfant. Tu peux inventer des intrigues tordues et cohérentes.

De plus, il faudra que j'achète un nouveau dictionnaire, ou alors "consanguinage" n'existe pas.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 29 Mars 2008, 15:45 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 28 ans · 1324 posts
Inscription : 5 Mai 07
A travaillé sur :
Divers projets à retrouver sur ma page du NetoWiki.
Bon tuto!
J'aimerai ajouter que ce travail qui doit être fait pour les personnages doit aussi, dans la mesure du possible, être fait pour les décor et l'histoire du monde...

Image
INOUÉ Teruhito (井上 輝一)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 29 Mars 2008, 16:11 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 25 ans · 323 posts
Inscription : 20 Juin 07
A travaillé sur :
Death Pen,Mace's Mono,Credo d'Assassin,Initial Fantasy XII,Top of the mp3
TeruHi a écrit:
Bon tuto!
J'aimerai ajouter que ce travail qui doit être fait pour les personnages doit aussi, dans la mesure du possible, être fait pour les décor et l'histoire du monde...


Les décors dans une sage mp3?Pour connaitre la réverbération d'accord mais pas besoin d'imaginer la couleur de la tapisserie.



Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 29 Mars 2008, 16:52 
Répondre en citant
Modérateur
Modérateur | Modérateur | Modératrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 30 ans · 2565 posts
Inscription : 28 Mai 07
A travaillé sur :
Créateur :
Au Royaume d'Acana

Scénariste :
Le petit théâtre de MimiRyudo (Blast, François TJP)
Et la Terre éclata... (François TJP)
Le Choc des Zéros et son making-of (Le Mago, Mitch DSM, Blast)
La nuit des clés à molette (Kradukman)
Les échappés de Berçuel (Asmoth)
Messina (Luneral)
Monos dont le calendrier de l'avent (Diwan, Luneral, Blast), Le coach, Jacky et ses voisins (ép. 3)...
Pépins sous le Sapin (co-scénarisé avec @now@n et Azmar)

Acteur :
Les échappés de Berçuel (James),
ADN 2082 (ép 8 ; ép 17s) [i](François TJP)

Le Chevalier Bourré (ép 2.2.3) (fal)
Invités de Noël dans le calendrier de l'avent (Léopold) (Blast)
Les Hauts® Parleurs® (Directeur) (Arthur)
TeruHi parle - à juste titre - des décors de lieux. Une grotte avec des stalactites et des chauve-souris ne donnera ni la même ambiance ni la même réaction des protagonistes qu'une auberge avec des tonneaux de bière et des cacahuètes.

De même, pour l'histoire du monde, il y a vraiment matière à donner un fond énorme au script s'il y a des légendes etc (et pour info, les plus développés au niveau de l'histoire et du contexte sont sûrement Naheulbeuk et RDA... donc ça n'est pas superflu !)

Image Image Image
Image
Image Image
Ni tout à fait faux : un recueil de nouvelles qu'il est bien à lire !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 29 Mars 2008, 17:52 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M197 posts
Inscription : 23 Mars 08
Il faut aussi avoir un plan assez précis du lieu. S'il y a un travelling sur tel personnage et des obstacles (des stalagmites), alors que des personnages discutent dans cette grotte et que le personnage principal du plan (celui dont on a le le point de vue (qui se trouve être ici un point d'écoute)), visite les lieux dans tous les sens pour vérifier si la grotte ne cache pas quelque chose à tel ou tel endroit, alors que ses compagnons font une pause et discutent, il faut que les déplacements soient cohérents et que les éléments soient géographiquement pareillement situés. Il en est de même si tu passes d'un plan général à un plan moyen et qu'un personnage se trouve soudain être au centre du plan, il faut tu aies dans ta tête un plan plutôt précis du lieu où se trouvent les personnages, surtout si tu tentes de rapprocher ton scénario d'un scénario cinématographique.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 29 Mars 2008, 18:07 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 28 ans · 1324 posts
Inscription : 5 Mai 07
A travaillé sur :
Divers projets à retrouver sur ma page du NetoWiki.
Hum... :smt017
Je suis d'accord avec toi mimiryudo!
Et s'il n'y a pas de profondeur, l'intérêt sera piètre!
:smt015
D'ailleurs j'ai tendance à dire que sans presque aucun scénario de départ, l'on peu créer une très bonne saga en définissant bien l'univers et les personnages.
Parmis les saga de ce genre il y a par exemple, La taverne de Kadelfek ou encore Le Donjon de Naheulbuek.


Cependant, il faut préciser que dans le cas particulier de Naheulbeuk, la profondeur s'est développée parallèlement à la saga, et non avant de la commencer, comme il est question dans ce sujet. :smt012
Ce qui enrichit le monde de Naheulbeuk, ce sont surtout les différents bonus comme les chansons ou encore les publicités.

Connaissant un peu la manière de travailler de Pen of Chaos, je ne pense pas qu'il ai imaginé les moindre recoin du donjon avant de lancer ces aventuriers dedans.
:smt018
Non, de ce que j'en sais, il écrit son histoire petit à petit et utilise les idées qui lui vienne; méthode dite de l'inspiration ! :smt020


Ainsi, je pense qu'on peu dire que l'on peu créer un univers riche et cohérent comme l'ont fait PoC et ses collaborateurs.
Mais, en ressentons nous toute la profondeur à l'écoute de sa saga ?
Bien sur que non puisqu'une grande partie de la profondeur vient de l'importante déclinaison de l'univers.

C'est pourquoi, on peut identifier deux grandes méthodes :
- La première consiste à créer un univers petit à petit autour de la saga, comme si l'auditeur pénétrait toujours un peu plus dans cet univers.
- La seconde consiste à penser l'univers dans son ensemble, dont son histoire, ses langues, ses religions, bref toute sa richesse!

Mais la seconde méthode, bien qu'elle donne lieu à une profondeur inégalable, est très frustrante.
D'une part, parce qu'elle demande tellement de temps, qu'un final plusieurs années peuvent s'écouler avant la création de la saga :p
(Ce qui donne toute fois la richesse d'en faire plusieurs !).
D'autre part, parce l'auditeur, bien que percevant une richesse incroyable, si par exemple le choix des mots d'un personnage se fait en fonction de tout son environnement spacio-temporal, il ne pourra jamais percevoir autant de richesse que ce qui a été imaginé. :smt010

Au finale, le meilleur est peut être de composer à travers ces deux méthodes.
Mais il faut le faire, car sans profondeur, il n'y a pas de monde, juste des voix de personnages plus ou moins cohérents...

Image
INOUÉ Teruhito (井上 輝一)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 29 Mars 2008, 18:13 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M197 posts
Inscription : 23 Mars 08
TeruHi a écrit:
Connaissant un peu la manière de travailler de Pen of Chaos, je ne pense pas qu'il ai imaginé les moindre recoin du donjon avant de lancer ces aventuriers dedans.
:smt018

Je ne pense pas non plus, mais si l'on prend les scènes indépendamment, tu dois savoir où est situé ton personnage par rapport aux autres et selon le déplacement que l'un ou l'autre effectue, il y a une logique géographique à respecter.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim 30 Mars 2008, 08:53 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 31 ans · 890 posts
Inscription : 8 Mars 07
Pour les gimmicks je dirais que c'est au choix, il faut se rappeler que tout le monde a quelques patois plus ou moins discret, pourquoi pas un personnage? Autant s'en servir pour l'enrichir.

Je vois que mon tuto a donné place à une discussion sympa sur l'univers d'une saga (fantastique). Moi, je crois que la seule chose qu'il soit vraiment nécessaire de préparer en avance c'est la trame générale: Un aperçu géographique global, de qui ou de quoi est composé cet univers, la politique si c'est nécessaire (ça l'est plus souvent qu'on croit). Ce n'est pas nécessaire de se faire un plan structuré de tout ça, je parle juste de griffoner rapidement les grandes lignes. Si on veut étoffer au fur et à mesure, ensuite, c'est très facile à gérer si tout ce qu'on y ajoute est toujours bien clair dans notre tête, ça évite les incohérences. Si tout est toujours bien clair et précis dans notre tête au moment de l'écriture, même sans le décrire en détails, vous donnerez inconsciemment ce qu'il faut à l'auditeur pour qu'il puisse bien se l'imaginer.

Autre petit point plus subjectif que j'aimerais ajouter, la préparation, ça s'entend. L'idéal scénaristique est d'avoir un univers bien pensé, complet et dans le cas qui nous intéresse, que cette préparation laisse encore place à une bonne flexibilité. Un univers coulé dans le béton c'est aussi bien... si vous souhaitez avoir à écrire le scénario et les scripts de toute l'histoire d'un coup et seulement après créer les épisodes... bon courage ;)

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun 31 Mars 2008, 11:54 
Répondre en citant
Administrateur
Administrateur | Administrateur | Administratrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 50 ans · 8735 posts
Inscription : 2 Janvier 07
Beau travail. La démarche est un peu la même que lorsque l'on joue un perso pour la première fois en Jeu de Rôle (les vrais, autour d'une table avec des dés). Une fois que le person a vraiment un passé et une structure, c'est lui qui agit, pas le joueur qui n'est qu'à son service pour lui faire dire et faire faire ce que lui, le perso, aurait décidé.

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar 01 Avr 2008, 12:33 
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 31 ans · 890 posts
Inscription : 8 Mars 07
Je profite de ta remarque sur le Jeu de Rôle pour faire un autre petit parallèle (après relecture, un gros roman... :D). D'une certaine manière, le fait d'imaginer un personnage, avec un passé, de l'incarner pour écrire ses interventions dans une histoire, ça se rapproche beaucoup du Jeu de Rôle, sauf que ces interventions sont préparées plutôt qu'improvisées (à part pour quelques spécimens prodiges comme celui qui porte les vêtements de Flo), donc devraient être encore plus représentatives du personnage. Dans plusieurs cas en plus, on les incarne par la voix, on les joue, on donne une teinte voulue au personnage. Ce n'est pas tout, on est également pour ainsi dire le Maître de Jeu (étant d'une part scénariste, mais en ayant pour but aussi de s'ajuster en fonction des personnages). Sans compter que le scénario s'écrit à mesure, les épisodes sortent à un certain rythme, on a la possibilité d'ajouter, d'enlever ou de changer des trucs dans une certaine mesure.

Saga MP3 : Liberté artistique, le meilleur des deux mondes dans les Jeux de Rôle (Maître de Jeu/Joueur).
Bah... c'est pas chouette un peu? :D

Bon, c'était surtout un parallèle avec le jeu de Rôle, mais remarquez quand même que ce que je dis ne s'applique pas qu'aux sagas médiévales-fantastique, mais bien à n'importe quelle saga.

Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Atteindre la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre:  


Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze