Netophonix - Le forum

Un petit univers pour les aventures, series, sketch en mp3 libre sur le net. Informez-vous et discutez sur toutes les sagas mp3.
Nous sommes actuellement le Mer 27 Mai 2020, 18:33
Rechercher dans tout le forum :

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 4 messages ] 
Auteur Message
Message Publié : Dim 17 Mai 2020, 15:59  −  Sujet du message : HERO – Épisode 6 : NO HERO
Créateur
Créateur
Avatar de l’utilisateur
Masculin 25 ans · 216 posts
Inscription : 7 Mai 11
A travaillé sur :
Créations :

- M-Nevada (annulé)
- Nexus (Sagas de l'été 2012-Prix de la meilleure ambiance)
- Phobos (terminée)
- Le Cri. (Sagas de l'été 2017-Prix de la meilleure ambiance)
- HERO.

Acteurs :

- Tanirm, Le Bâtard Assoiffé de sang.
- One More Stage.
- Immigration temporelle.
- Evil & Co' (Soundstorm Production)
Le voici, le voilà, l'épisode 6 de HERO, le grand final ! Et quel final ! Un final explosif et, vous vous en doutez, bourré d'actions mais également de quelques révélations.

Un clash épique et tant attendu entre Helten et Grimm, qui en ressortira vivant ? La vengeance sera-t-elle accomplie ? Si oui, à quel prix ? Et en était-elle vraiment justifiée ?
Trêve de questions, pour avoir vos réponses et conclure votre aventure dans cette ascension vengeresse et violente, c'est sur le lien ci-dessous !

Et n'oubliez pas de commenter, me dire ce que vous avez pensé de votre aventure durant ces 6 semaines. Positifs ou constructifs, il n'y a pas de mauvais commentaires, lâchez-vous ! Et n'oubliez pas également de partager, ça fait toujours plaisir !
Bon final et bonne écoute !

https://belisairhouse.net/feuilletons/hero/

La création vient en se vidant l'esprit, l'imagination vient en remplaçant l'esprit, l'oeuvre vient de l'esprit, l'art provient d'une fusion. Le paroxysme de l'art, c'est la fusion entre la création, l'imagination et l'esprit...Vous ne comprenez pas ? Just Madness


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar 19 Mai 2020, 12:29  −  Sujet du message : Re: HERO – Épisode 6 : NO HERO
Créateur
Créateur
Avatar de l’utilisateur
Masculin 28 ans · 1165 posts
Inscription : 23 Août 08
Je n'ai pas vu de topic pour la série, je donnerai donc mon avis ici en attendant de pouvoir le copier-coller à un endroit plus approprié.

En terme purement technique, la réal' envoie. C'est sur-compressé mais dans le cadre de cette fiction bourrine ce n'est pas ce qui me gênera le plus. Ce qui me gêne en revanche, c'est que tu mises tout sur des affrontements de jeux-vidéo dont on ne profite pas vraiment. Mes écoutes se résument le plus souvent à Grimm qui hurle tandis qu'on entend des bruits de grosses mitraillettes et des figurants mourir. En audio on pourra profiter de l'émotion apportée par les scènes d'action (ici, Grimm est pas content) mais beaucoup moins facilement des chorégraphies, ici sur la longueur on n'entend plus que du bruit. L'émotion est la même à chaque épisode, poussée au max dès le départ (Grimm est pas content) et la variété scénique ne transparaît pas assez à l'audio. On change de configuration, on change d'adversaires, mais j'entends toujours Grimm qui hurle en bougeant à droite à gauche avec des armes qui imitent une saturation et des gens qui s'écroulent. Sur la longueur ça lasse et je ne ressentais pas de grande différence entre les différentes bagarres, vu que les changements de choré perceptibles se limitent aux déplacements et aux bruitages d'armes utilisées.

Pour l'épisode final Helten a l'air de faire appel à plein de pouvoirs et de gadgets, mais à part son bouclier ils ne sont pas mentionnés et ce n'est pas clair. J'entends des bzitt magiques mais je ne suis pas sûr de ce que ça fait. Comme Grimm se retourne et fonce dans une autre direction en continuant de beugler comme un taureau abruti je suppose que c'est de la téléportation, mais on ne m'a pas présenté cette particularité donc je suis peut-être complètement à côté. J'entends des bruits de mitraillettes, d'où sortent-ils ? Ce sont ceux de Helton ? Non, trop nombreux pour une seule personne. Ceux de soldats ? Mais je ne les entends pas, je n'ai rien pour deviner leur simple existence et ça pourrait aussi bien être des tourelles immobiles. Ah non il y a une réplique qui parle de drones, c'est dommage de ne comprendre qu'à la fin ce qu'il vient d'affronter. Et pendant tout ce combat je devine un joueur de jeu-vidéo qui courre partout en martelant le bouton pour taper du poing tandis que tout explose, mais je ne profite pas plus que ça de la partie.

En sus le scénario est difficile à prendre au sérieux. Je sais que c'est fait dans un esprit de série B stéréotypée, mais c'est plus ridicule que fun je trouve. Grimm est un gros con, je le sens tout de suite et je n'ai pas très envie de le suivre. La présence de ses bonne et mauvaise conscience et les révélations de la fin donnent le sentiment de vouloir générer un anti-héros malsain à la Hotline Miami, mais c'est trop cliché. On sent que c'est surtout un prétexte pour que tu t'amuses lors des scènes d'action, mais cela n'aide pas avoir envie de voir le "HERO" s'en sortir, et cela ne le rend pas non plus assez fascinant pour que l'on suive sa déchéance qui est manifeste dès l'épisode 1. J'avais aussi du mal avec ses interactions avec Helten. Je ne sais pas si c'est le jeu de Dr Wolf qui m'est trop familier ou si c'est le ton blagueur de son personnage qui est trop irritant mais j'ai trouvé que là aussi on était trop dans une imitation de cliché de jeu-vidéo qui peine à trouver sa voix propre.

Tu as une artillerie lourde, indéniablement, mais tu mises plus sur la force de frappe que sur la précision du tir.



Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar 19 Mai 2020, 16:45  −  Sujet du message : Re: HERO – Épisode 6 : NO HERO
Créateur
Créateur
Avatar de l’utilisateur
Masculin 25 ans · 216 posts
Inscription : 7 Mai 11
A travaillé sur :
Créations :

- M-Nevada (annulé)
- Nexus (Sagas de l'été 2012-Prix de la meilleure ambiance)
- Phobos (terminée)
- Le Cri. (Sagas de l'été 2017-Prix de la meilleure ambiance)
- HERO.

Acteurs :

- Tanirm, Le Bâtard Assoiffé de sang.
- One More Stage.
- Immigration temporelle.
- Evil & Co' (Soundstorm Production)
Tout d'abord, merci pour ta critique ! Ça fait super plaisir d'avoir une critique aussi détaillée !

Pour le reste, je vais répondre à ton message en éclaircissant quelques points. Quand je dis cela, je ne veux pas dire que je réfute tes arguments ou que je vais me justifier sur les défauts de cette fiction mais j'aimerais juste partager la vision d'ensemble et artistique que j'avais pour ma création ^^.

Je voulais faire du pulp. Du pulp, de l'action, une mise en scène qu'on déconseille de faire en fiction audio : de l'action pure et dure bourrine sans réels temps morts pour poser la mise en scène/chorégraphie.
Pour ce faire, comme tu l'as pointé, j'ai misé sur une son fort (un peu trop sur-compressé malgré tout après analyses) et percutant combiné avec un jeux précis de réverb' et de panoramique. Le soucis : ça passe ou ça casse.
Pour certains, c'est totalement passé, pour d'autres, car nous avons tous des oreilles et des perceptions différentes, ça casse.
Et ce n'est pas grave car cette fiction audio est un pari.

Au tout début de mon arrivée ici, on m'a dit que des scènes de bastons pures avec des musiques techno' et synthwaves c'étaient pas trop conseillés et que ça rendaient pas vraiment super ou alors il fallait vraiment bien les travailler.
J'ai pris le pari avec cette fiction.
Un pari qui rend très jeu vidéo, j'en conviens et bien que ce n'était pas voulu, je prends cette constatation comme un compliment car ça colle à ma vision artistique pour ce projet ^^.

D'où le fait également que le scénario est complètement cliché et est, comme tu le dis, une excuse à une mise en scène constante typée action. Donc pour le scénario, je ne peux te contredire car de toute façon, il est pas ultra développé. Sa déchéance visible est voulue dès l'épisode 1 pour tout de suite donner l'impression au spectateur que si la fiction sonore s'appelle HERO, il n'y en a, au final, pas du tout. Et c'est bien l'impression que je souhaitais faire passer.

En tout cas, merci beaucoup de ton commentaire ! Ça fait du bien d'avoir une critique construite et argumentée !
C'est comique comme souvent tu dis que mes créations manquent un peu de "nuances"/un petit quelque chose/autre chose que tu mentionnes dans tes critiques/etc. mais que tu y reviens toujours et qu'au final, ça te laisse une petite impression ^^. Et je ne dis pas ça méchamment du tout ou en te critiquant c'est juste quelque chose que je remarque et ça me fait sourire ^^.

Et promis, le prochain projet sera plus... Tranquille et un peu moins cliché car disons que... Je reviens un peu à la base de ce qui fait de moi le "Magero" du netophonix : l'horreur psychologique :p

La création vient en se vidant l'esprit, l'imagination vient en remplaçant l'esprit, l'oeuvre vient de l'esprit, l'art provient d'une fusion. Le paroxysme de l'art, c'est la fusion entre la création, l'imagination et l'esprit...Vous ne comprenez pas ? Just Madness


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar 19 Mai 2020, 17:21  −  Sujet du message : Re: HERO – Épisode 6 : NO HERO
Créateur
Créateur
Avatar de l’utilisateur
Masculin 28 ans · 1165 posts
Inscription : 23 Août 08
Le problème n'est pas tant d'avoir voulu faire une série d'action en audio. Des fictions audio avec de l'action, on en a et on en aura d'autres et ça peut marcher comme ça peut être boiteux.
Le problème n'est pas non plus d'avoir voulu se baser entièrement là-dessus alors que c'est de l'audio. Je suis sûr que l'on peut faire un truc vraiment cool et compréhensible malgré cette contrainte. On a bien réussi à faire peur sans image, il n'y a pas de raison qu'on ne puisse pas non plus faire vibrer avec une bonne bagarre.

Le problème, c'est que je pense que tu n'as pas tout à fait su adapter ta série d'action à ces contraintes. Par exemple au niveau du rythme : les créateurs amateurs qui intègrent une scène d'action dans leur fiction ne la font généralement pas traîner en longueur et ils ne les enchaînent pas trop comme dans un film. Ce n'est pas forcément par manque d'ambition, c'est aussi parce que ce format qui nous laisse avec des bruitages de bagarre ne se prête pas à une durée excessive. On fait un bref shot d'adrénaline et on avance. HERO est loin d'être gavante à ce niveau au sein d'un épisode de moins de 10mn, mais en additionnant les 6 qui sont tous dédiés à ça d'une manière fort similaire (peut-être juste l'épisode final qui change en passant du shooter au beat them all techno-médiéval) on a une impression de déjà-vu qui limite la portée cathartique de la grosse bagarre des débuts.

Ensuite les situations : elles se résument souvent ici à Grimm qui court et qui tire, puis qui fait exploser des trucs. C'est toujours bourrin, alors que l'on aurait pu verser occasionnellement dans plus de subtilité, de stratégie ou de tension pour nous aérer et reposer les oreilles. Par exemple un duel contre un sniper, avec besoin de tendre l'oreille pour savoir où aller. La traversée d'une salle remplie de pièges avec ou sans ennemis (avec un usage du son pour nous indiquer à quel point le piège est près de se déclencher, exemple : un bip-bip qui devient plus fréquent quand on s'approche d'une mine). Une bagarre à mains nues pour changer. Un affrontement western contre une poignée d'ennemis, moins nombreux mais plus forts que les autres qui se planqueraient bien et nécessiteraient un peu de ruse pour les contourner. Des terrains de jeux différents que l'on reconnaîtrait à leur sound-design, au bruit que feraient ces éléments en temps normal où quand on tirerait dessus. Là j'avais tout le temps le modèle Hotline Miami, et c'est dommage de consacrer les 5 premiers épisodes à garder le même modèle.

Enfin la gestion de l'émotion au sein d'une scène d'action : si la chorégraphie nous est invisible, on n'en ressent pas moins ce qui arrive aux personnages. Quand il y en a un qui est en difficulté on s'en rend compte et on a peur pour lui. Quand un autre se dépasse on s'en rend compte aussi. Quand quelqu'un est désespéré parce qu'il est acculé et que dès qu'il tente un truc son abris explose et que ses portes de sorties disparaissent une-à-une, même sans image on est pris à la gorge. Là il n'y a pas cette gestion, Grimm est à peine mis en difficulté pendant la bagarre et il n'évolue pas, ne s'use devant cette épuisante montée des étages, ne doute pas même si le scénario lui envoie de précaires émissaires moraux. On pourrait enlever toutes les fusillades sans que cela ne change son parcours, ce qui peut marcher quand on a de belles choré mais moins quand on ne fait qu'entendre de loin que quelqu'un a l'air de faire des trucs stylés.



Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 4 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre:  


Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze