Netophonix - Le forum

Un petit univers pour les aventures, series, sketch en mp3 libre sur le net. Informez-vous et discutez sur toutes les sagas mp3.
Nous sommes actuellement le Dim 15 Sep 2019, 22:31
Rechercher dans tout le forum :

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : Jeu 22 Août 2019, 10:14  −  Sujet du message : Re: Calandrier de l'Avent Totypice [2018] "La Ville de Minui
Répondre en citant
Postulant(e)
Postulant(e)
Avatar de l’utilisateur
33 posts
Inscription : 23 Janvier 16
Je me rend compte que je n'ai même pas répondu, goujat que je suis. Pardonnez-moi de rouvrir un sujet un peu "âgé".

Merci à vous pour avoir pris le temps de répondre à mes commentaires. Quelques éléments de réaction aux réponses, sur les choses suivantes :

Tout se post est plein de spoil, mais je ne vais pas le cacher en entier, aussi, si vous n'avez pas écouté la saga, mieux vaut-il ne pas le lire.

  • Le besoin de réécouter ;
  • Les messages dans une création ;
  • L'aspect intime de la création ;
  • La conclusion et le procès.

1 - Le besoin de réécouter

Dans ta réponse Ernest (Sandre), tu indiques qu'il est "normal" que l'auditeur ait besoin de réécouter la saga pour mieux la comprendre. Ce point me pose problème. Certaines oeuvres jouent effectivement sur une mise en perspective après la découverte d'un élément, d'une clef de compréhension (ex. les films : Memento, Fight Club, Usual Suspect, Mulholland Drive, Sixième Sens, etc.) qui invitent le destinataire du produit culturel à le revisionner/relire pour profiter d'une lecture différente car il s'agit de ne plus suivre exactement la même histoire.

Dans "La Ville de Minuit", il n'y a pas de clef de lecture qui nous apparaisse aussi clairement, l'Histoire se déroule avec une temporalité, il n'y a pas de Twist particulier, la révélation sur l'Empadury ne modifie pas la lecture de l'oeuvre dans son ensemble, elle met juste en perspective l'un de ses messages (dont je parlerai plus bas). Donc, logiquement, pas de raison de réécouter la saga pour la comprendre normalement, sa structure (même avec la volonté de la faire avec une temporalité plus libre) doit permettre à l'auditeur de tout saisir. Si ce n'est pas le cas, c'est que l'écriture a un axe d'amélioration possible.

"La Ville de Minuit", comme toute oeuvre, ne devrait pas avoir à être réécoutée pour que l'on puisse profiter de son histoire initiale, par contre, s'il faut la réécouter avec la mise en perspective d'un élément particulier, alors là, pas de soucis puisque ce n'est pas deux fois la même écoute. Mais comme indiqué, je n'ai pas vu d'élément particulier qui invite à cette réécoute.

2 - Les messages d'une création

Tu indiques :
Citer:
Je pense aussi qu'écrire, et créer, ce sont des actes assez personnels, et que c'est un peu comme partager une vision des choses, et parvenir à se mettre à la place d'autres personnes. Du coup, peut être que cette saga est politique. Je ne sais pas, à vous d'y voir le message que vous voulez. En fait, de mon côté j'en ai insufflés pas mal, des messages, mais c'est à vous les auditeurs d'y être réceptifs ou non...


Je me permettrai d'être un peu plus péremptoire dans mes propos, mais sans violence ni aucune agressivité.

Une oeuvre n'a techniquement qu'un message principal. Tous les autres sont des messages secondaires qui gravitent et alimentent normalement le discours de l'oeuvre sur ledit message principal. Exemple : tous les Romans de Zola (dont je suis un inconditionnel) ont un message principal et toute la structure du roman, tous les éléments du romancier convergent vers ce message et uniquement ce dernier, ce qui donne des livres très logiques, solides, cohérents et très fluides (dès lorsque l'on aime son style).

Il n'y a pas une multitude de messages et c'est tant mieux. Pourquoi donc ? Et si on veut être si créatif que l'on envoie balader une règle qui paraît aussi restrictive ?

Tout simplement : le message est la fondation de ton récit et le guide du processus créatif. C'est une fondation, ce sur quoi tout ce qui se passe va reposer. Le message est généralement simple (mais pas simpliste), solide et être un cap que l'Histoire toute entière doit suivre. Le Style l'habille, l'Histoire le révèle. Si tu as plusieurs messages importants à faire passer, il faut qu'ils soient très liés et convergent vers une grande vérité que tu veux transmettre ou faire comprendre. Plusieurs messages risquent de disperçer le récit, le propos, surtout pour des formats courts et contraints, c'est le risque, finalement de voir l'auditeur passer à côté de tout parce qu'on ne lui offre aucun chemin vers rien de concret.

Lorsque tu dis que c'est à chacun de trouver les messages. Certes, dans le processus créatif, on utilise parfois des éléments à l'instincts qui peuvent révéler des interpréations différentes et selon la sensibilité mettre ne exergue des éléments supplémentaires, mais le but initial, le message principal, lui, doit être le même pour tout le monde et doit être celui de l'auteur. Ton Histoire doit mener à la fin l'auditeur à comprendre ton message principal (sans forcément y adhérer). C'est le but ultime finalement de cette création : transmettre un message.

Ce qui nous amène à l'aspect personnel de la création dont tu parles. Car la communication de ce message principal impose une règle capitale dans toute action de communication (que ce soit par un processus créatif ou n'importe quoi d'autre) : Celui qui produit et transmet le message est responsable de sa compréhension.

3 - L'aspect intime de la création

Ecrire et créer sont des actes assez personnels pour te paraphraser, publier et offrir une oeuvre à un public te dépossède de fait d'une partie de la réception qu'elle aura, c'est entendu.

Cependant, l'auteur est responsable de la compréhension du message de son oeuvre. Aussi personnel et intime que soit l'élément, c'est l'auteur qui doit emporter l'autre dans sa vision des choses via tous les artifices à sa disposition (style, narration, péripéties, digression, dialogues, etc.) et non pas le lecteur/auditeur qui doit "se forcer" à entrer dedans en faisant plus d'effort que de s'adapter au style qu'on lui propose. Il est certains que les "récepteurs" peuvent être rebutés par le style pris ; ils peuvent ne pas aimer le type de l'histoire, dans ce cas, tant pis de toute façon rien n'y aurait fait pour le faire adhérer, mais si quelqu'un fait l'effort de rentrer dans le récit, alors ce dernier doit être '"emporter", "accompagner" dans les sentiers que l'auteur lui a ouvert jusqu'à la compréhension complète.

Il faut prendre garde à ne jamais oublier qu'une oeuvre "s'adresse à quelqu'un", et la plupart du temps d'ailleurs, rarement à l'auteur pour qui le message et les éléments sont si évidents en lui-même que l'écrire/le produire ne lui apporte rien d'autre que la satisfaction de la réalisation, mais profiter de son oeuvre ne va normalement rien lui révéler. Il n'est donc pas le principal récepteur de ce qu'il produit.

En parlant de satisfaction de la réalisation, ça amène à un point sur la conclusion.

4 - La conclusion et le procès

Tu indiques que tu étais moins inspirée pour le procès et tu parles aussi de "si on s'amuse, ça se ressent". En effet, la motivation et l'effort qu'il soustend se ressent beaucoup, surtout pour des créations qui sont personnelles, si l'auteur trouve le rendu moyen, l'auditeur le trouvera généralement exécrable car en-deça de ses attentes par rapport à d'autres éléments du récit.

Généralement, deux choses sont capitales pour un récit : l'introduction et la conclusion. Le reste peut être vu comme de l'extension du propos et du remplissage pour faire plaisir et aider à la compréhension.

Si deux éléments sont à ne pas négliger, ce sont bien ces deux là.

L'introduction attire l'auditeur et lui donne envie de se plonger dans l'histoire, elle offre les codes et le style qui va s'étendre dans l'aventure, elle permet à l'auditeur de savoir s'il écoute une histoire dont il pourra profiter aux regards de ses propres goût, de même que de saisir les premiers enjeux de la saga.

La conlusion, elle, éclaire tout le récit, elle fait "brûler" le message et récompense l'auditeur à la mesure de son implication dans l'Histoire. Les actions s'achèvent, les péripéties se stoppent, on a le résultat final de tout ce qui s'est déroulé. L'auditeur figera son avis et sa réception sur cet aboutissement.

Si à un moment tu te sentais moins motivée sur cette conclusion, il aurait peut-être été préférable - même avec vos contraintes de temps - de faire une pause, de prendre un peu de temps, car là, cela se ressent, l'effet précipité, les questions sans réponse, l'impression que les personnages que l'on a suivi dans leurs doutes et leurs mésavantures, finalement, ne valent pas grand chose (pour le narrateur et l'auteur) et que l'on peut expédier leur fin (tragique d'ailleurs) sans pouvoir les accompagner. L'auditeur peut difficilement accepter leur deuil avec cet fin abrupt. ça brouille finalement tout ce que la saga a mis en place avant.

----

Voilà pour mon pavé, je vais m'arrêter ici car beaucoup de choses ouvre à débat et dissertations, toutes mes excuses pour le retard et les tartines à lire, je voulais répondre par respect pour le temps pris pour faire cette saga et le temps pris pour me répondre.


Tout ceci n'enlève rien au performance et aux bons moments que j'ai passé avec cette saga et je suivrai avec plaisir vos autres créations (j'ai d'ailleurs commencé "Ceux qui"). Encore merci !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Atteindre la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre:  


Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze