Netophonix - Le forum

Un petit univers pour les aventures, series, sketch en mp3 libre sur le net. Informez-vous et discutez sur toutes les sagas mp3.
Nous sommes actuellement le Ven 28 Juil 2017, 12:52
Rechercher dans tout le forum :

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
Message Publié : Ven 24 Fév 2012, 18:04  −  Sujet du message : Le Discours Narratif
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 25 ans · 349 posts
Inscription : 7 Juillet 09
A travaillé sur :
Les monos de la JT's Productions ; Eino Reishu ; Autre Vision Project
EDITION : Nouvelle version, plus axée sur la sagasphère : http://www.mediafire.com/?71ssvjj4drsn99p ou directement en ligne http://www.fichier-pdf.fr/2012/04/03/le ... rratif.pdf

***



Pour comprendre le Discours Narratif et son enjeu, commençons par définir le Discours.

ANALYSE DU DISCOURS, Introduction au discours narratif



L'analyse du Discours (A.D.) est un domaine scientifique au sein des sciences du langage apparu dans les années 60. Son apparition s'inscrit dans un contexte de renouveau des révolutions. Jusqu'au milieu des années 60, l'ensemble des révolutions en Europe avaient touché les moyens de production. Après la Deuxième Guerre Mondiale, elles touchent l'information et les moyens de communication. Bill Clinton considérait en 1993 que l'information et ses échanges représentaient la vraie richesse d'un Etat et non plus les biens matériels.
Avec cette analyse, c'est une totale refonte de la façon dont un texte est analysé : On met alors de côté l'analyse phrastique. Le texte n'est plus une suite de phrases indépendantes les unes des autres.

Je parle ici de discours et de texte. On peut considérer de façon erronée que ces deux termes renvoient exactement à la même chose et ne seraient que de simples synonymes. Pour autant, le texte est un objet empirique, qui est indépendant des conditions de productions et de réceptions. Le texte est donc l'objet brut, auquel on n'aurait ôté toute contextualisation. Le Discours, quant à lui, est un objet empirique mais qui prend en compte cette contextualisation : Il est replacé à la fois dans sa situation de production mais aussi dans se situation de réception.

L'analyse du Discours est donc la désignation du domaine qui prend pour objet d'étude une entité linguistique, qui sera étudiée et décortiquée selon des paramètres contextualisant.

8 idées fortes se dégagent donc de l'analyse du Discours selon Dominique Maingueneau :
- Le discours suppose une organisation transphrastique : Le discours prend en compte l'ensemble des phrases comme un ensemble unique et indissociable (s'oppose à l'organisation phrastique : avant les années 60).
- Le discours est orienté : il est conçu en fonction d'une visée par le locuteur/émetteur.
- Le discours est une forme d'action : Toute énonciation constitue en soi une action.
- Le discours est interactif
- Le discours est contextualisé (je pense être suffisamment revenu sur ce principe : cf différence texte/discours)
- Le discours est pris en charge : il y a donc une part de subjectivité plus ou moins latente, plus ou moins explicite, dans chaque récit.
- Le discours est régi par des normes : Il s'inscrit dans un genre ou deux, mais garde une ossature propre à tel ou tel genre.
- Le discours est pris dans un interdiscours

LE DISCOURS NARRATIF



1) La narratologie

L'analyse d'un récit, telle que nous allons tenter d'apporter les prémices dans ce document, appartient au domaine de la narratologie, domaine scientifique, lui aussi rattaché aux sciences du langage. C'est l'étude des mécanismes internes du récit. Elle vise à découvrir ou mettre en lumière les règles générales à l'écriture des récits mais aussi à leurs réceptions.
Vladimir Ropp en est le précurseur, en 1928, dans son ouvrage Morphologie du conte.
Dans cet ouvrage, cet auteur Russe, met en relation 50 contes du Folklore Russe pour dégager une matrice commune. En effet, il part de l'hypothèse que tout conte possède une nomenclature commune et que les mettre en relation permet donc ainsi de la dégager. Il définit entre autre : 7 personnages clés et 31 fonctions.

Pour autant, cette matrice ne peut être utilisée pour tout texte narratif. C'est pourquoi, Claude Brémond (avec La logique du Récit) puis Paul Ricoeur (avec Temps et récit, tome 3). Le premier va affiner les personnages, le deuxième définit la notion d'intrigue (que nous verrons plus tard). Ces deux auteurs font des apports fondamentaux en narratologie mais ne permettent pour autant la création d'une matrice viable et infaillible.

Les apports finaux et les plus importants viennent d'Umberto Eco et de Jean-Michel Adam. Le premier introduit la coopération interprétative. C'est une orientation qualifiée de pragmatique. Le récit est ainsi analysé sur le plan de l'interaction langagière.
De l'autre, Adam va poser deux questions importantes :
'Quels sont les buts ou les visées de tel ou tel acte de discours qui passent par le relais de la narration ?'
'Quels effets la mise en récit tend-elle de produire sur le lecteur ?'

On dégage donc deux visions : L'approche structurale du récit, débutée par Ropp et l'approche pragmatique d'Umberto Eco.

Voilà pour le côté historico-théorique de l'analyse du discours et de la narratologie. Intéressons nous maintenant aux critères et définitions du récit.

2) Définitions et critères du récit (Jean Michel Adam).

Pour composer une histoire il faut deux types d'éléments, présents dans tous les récits :
- Des éléments descriptifs : décors, personnages ...
- Une intrigue (instaurée par Paul Ricoeur).

Selon J-M Adam, un récit n'est qu'une suite de propositions liées et progressant vers une fin.

Pour Brémond : Il faut pour constituer un récit
- Un sujet, animé ou non
- une temporalité
- des prédicats transformés (nous y reviendrons)
- une succession d'évènements
- une intégration dans une même unité pour l'ensemble des actions
- une implication d'intérêts humains.

Pour Adam : il faut pour constituer un récit
- Une succession d'évènements qui permet de passer de T, qui est le début, à T+n, qui est la fin. T étant le moment de départ, n, le temps passé.
- Une unité thématique avec un sujet (S), animé ou non, facteur de cette unité d'action
- Des prédicats transformés : Un prédicat est la partie ou les parties d'un récit qui portent une information sur le sujet S. Pour que le récit s'effectue, il faut que les prédicats à T et à T+n soient transformés, que ce soit en bien ou non.
- Un procès : C'est le moment transformationnel des prédicats. Ce procès est soumis à une tension qui est génératrice de transformation.
- Une causalité narrative d'une mise en intrigue : La narration suit un enchainement causal (chaque action est la conséquence d'une action antérieure et cause d'une action à venir).
- Une évaluation finale qui peut être invariablement explicite ou implicite : Cela induit une notion de morale finale.

Dans un récit, narratif, il y a une absence d'embrayeur et donc une énonciation effacée.
Un embrayeur est un mot qui, selon le contexte d'énonciation, aura un sens variant. Il donne des indices sur l'énonciateur et sur l'énonciation.
Un récit est donc un texte où le repérage des évènements n'est pas effectué par rapport à la situation d'énonciation mais uniquement entre eux.

Voici un exemple pour bien comprendre cette notion très importante :
Plan embrayé : Demain, il ira là bas
Plan non embrayé (récit) : Le lendemain, il irait chez le héros.

Selon la situation d'énonciation le plan embrayé aura plusieurs sens, tandis que la deuxième est déconnectée de la situation d'énonciation et n'a donc qu'un sens possible.
Les repères spacio-temporels sont internes au récit et non à la situation d'énonciation.

Enfin, les verbes sont en grandes parties des verbes d'action, et les temps sont avant tout : le présent de narration, l'imparfait, le passé composé, le passé simple et le conditionnel (futur dans le passé).

3) Le schéma narratif

Le schéma narratif découpe le récit en suite d'étapes chronologiquement invariables. C'est une analyse séquentielle.
En d'autres termes, le schéma narratif renvoie à une ossature commune aux récits mais il est bien sur important de prendre du recul vis à vis de ce schéma. Pour autant, dans la majorité des cas, le schéma narratif peut s'appliquer à un récit.

Il y a 5 étapes :
- Situation initiale : Avec les prédicats de T, il y a un équilibre de départ
- Elément perturbateur
- Les péripéties : forment l'intrigue
- Résolution
- Situation finale : Nouvel équilibre, prédicats de T+n

Pour autant, il n'y a pas d'organisation dynamique dans ce schéma. C'est à dire qu'il n'y a pas la notion de FeedBack, ce que les psychologues dénoncent. En effet, il n'est pas pris en compte dans ce schéma, la notion de récepteur.

4) Mise en intrigue

La base de tout récit est la mise en tension et en intrigue. Sans cela, il est impossible de faire un récit. C'est donc l'élément qu'il faut penser en premier.
L'intrigue vient du latin Intricare qui signifie embarrasser/embrouiller.
Pour Aristote, l'intrigue est centrée sur le couple "Nouement-Dénouement" (qui est propre à la tragédie) et d'une action ternaire.
On retrouve ainsi les 5 étapes du récit, que nous avons vu au point précédent.

Le récit, doit se construire autour de l'intrigue et ne pas considérer l'intrigue comme un élément du récit que l'on peut ajouter, modeler sans bouleverser le récit. Il s'agit d'une histoire complète et cohérente. La mise en intrigue consiste en grande partie dans la sélection d'évènements et de d'actions et de l'arrangement de ceux ci.

Il n'y a donc discours narratif que s'il y a entre la situation initiale et la situation finale, une tension qui se traduit par une perte ou un gain entre les deux.

5) Prise en compte du lecteur : Coopération Interprétative

C'est l'approche pragmatique que nous avions entrevue avec Umberto Eco.
Ici on s'intéresse au lecteur et l'auteur est mis de côté.

Un énoncé est conçu en fonction du lecteur et l'auteur anticipe les possibilités interprétatives de son lecteur. Le fait d'ajouter un élément qu'on appelle souvent un "clin d'oeil", nous oblige en tant qu'auteur à anticiper les possibilités interprétatives du destinataire du message.

a) Comment le texte est lu ?
b) Comment toute description de ma structure du texte doit en même temps être la description des mouvements de lecture qu'il impose.

=> il y a un caractère infini de l'interprétation
=> Cela recquiert des mouvements coopératifs, actifs ou conscients de la part du lecteur.

Le lecteur est donc un acteur du récit. C'est pas le lecteur que l'implicité du texte se voit exposé au grand jour.
On écrit avant tout pour un lecteur, même si cela peut s'avérer inconscient de prime abord.



Ce document a été écrit à partir de cours suivis en cours magistral lors de mes études d'information-communication
ainsi que mes ajouts personnels et des clarifications personnelles.
Pour toutes informations ou clarifications de ce document, veuillez me contacter soit par MP soit en répondant au sujet.


ImageImage Les monos de Jarril et de Tibékamer

Besoin d'un scénariste ? Besoin d'un Dialoguiste ? MP moi. (Pas forcément de réponses positives)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven 24 Fév 2012, 18:40  −  Sujet du message : Re: Le Discours Narratif
Répondre en citant
Administrateur
Administrateur | Administrateur | Administratrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 50 ans · 8735 posts
Inscription : 2 Janvier 07
Et ? :smt017

Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven 24 Fév 2012, 19:47  −  Sujet du message : Re: Le Discours Narratif
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 25 ans · 2016 posts
Inscription : 11 Mars 07
A travaillé sur :
Participations 2012 : Tanirm le bâtard assoiffé (Diwan)
Et c'est censé aider à comprendre les fondements du discours et du récit, mais en encore plus théorique et analytique que moi. :D

Personnellement, je suis assez friand de ce genre de thèse, mais c'est pas assez didactique et sans exemple concret. De plus, je pense que pour le schéma narratif par exemple, un simple schéma aurait suffit, et ça aurait allégé la lecture. La partie concernant la construction d'un récit pourrait aider à comprendre certains mécanismes de l'écriture scénaristique, mais il manque la partie empirique à cette théorie uniquement conceptuelle que tu exposes là. Il est évident que ça n'intéresse déjà pas grand monde sur le forum, mais rédigé sous cette forme, ça sélectionne encore plus le lectorat.


En dehors de ça, le plan est assez intelligent, et la partie sur la considération de son public-cible est présente. Peut-être la plus intéressante parce que peu souvent abordé ici, si ce n'est par... deux personnes (que je ne citerai pas) et qui est finalement la plus succincte et évasive. Dommage, c'est sur ça qu'il aurait fallu s'attarder selon moi, plutôt que sur le coté historique et sociologique du discours et de ses emplois.

Je peux pas trop critiquer sur la forme, vu que j'ai fait des topics dans la même lignée, mais les lacunes sont les mêmes : indigestes pour certaines personnes, et dans le cas spécifique de ce topic, sans exemple à se mettre sous la dent pour être réellement utile et applicable. Il m'apparait comme une version bêta.

Image
Disponible pour des participations dans des sagas : mp moi ! ;)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven 24 Fév 2012, 20:13  −  Sujet du message : Re: Le Discours Narratif
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 25 ans · 349 posts
Inscription : 7 Juillet 09
A travaillé sur :
Les monos de la JT's Productions ; Eino Reishu ; Autre Vision Project
Bon, clairement, je vais le retravailler.
Je vais axer mon travail sur les trois derniers points.

Je le laisse en ligne pour autant, car il constitue une base.
Allez, c'est parti, on va y apporter une touche de mélioratif. ;)

ImageImage Les monos de Jarril et de Tibékamer

Besoin d'un scénariste ? Besoin d'un Dialoguiste ? MP moi. (Pas forcément de réponses positives)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 25 Fév 2012, 19:14  −  Sujet du message : Re: Le Discours Narratif
Répondre en citant
Modérateur
Modérateur | Modérateur | Modératrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 30 ans · 2565 posts
Inscription : 28 Mai 07
A travaillé sur :
Créateur :
Au Royaume d'Acana

Scénariste :
Le petit théâtre de MimiRyudo (Blast, François TJP)
Et la Terre éclata... (François TJP)
Le Choc des Zéros et son making-of (Le Mago, Mitch DSM, Blast)
La nuit des clés à molette (Kradukman)
Les échappés de Berçuel (Asmoth)
Messina (Luneral)
Monos dont le calendrier de l'avent (Diwan, Luneral, Blast), Le coach, Jacky et ses voisins (ép. 3)...
Pépins sous le Sapin (co-scénarisé avec @now@n et Azmar)

Acteur :
Les échappés de Berçuel (James),
ADN 2082 (ép 8 ; ép 17s) [i](François TJP)

Le Chevalier Bourré (ép 2.2.3) (fal)
Invités de Noël dans le calendrier de l'avent (Léopold) (Blast)
Les Hauts® Parleurs® (Directeur) (Arthur)
Le problème c'est que c'est la bonne section, mais pas le bon forum. Ca mériterait d'être traité sur un site personnel, un autre forum, et à la rigueur d'être linké ici en réactions rapides pour présenter ton travail à ceux que ça peut intéresser.
Dans cette section, le sous-titre c'est "Posez vos questions, ou donnez vos conseils sur l'écriture de scénario pour une saga mp3". Donc on va attendre de voir ce que donnera ta relecture de cette (grosse) base, mais si ça reste aussi éloigné des sagas mp3, en dépit du travail effectué, ça risque de changer de section. Bref, essaie vraiment de revoir ça à la lumière de ce qui nous intéresse et de le rendre didactique (l'historique peut passer en annexe par exemple).

Image Image Image
Image
Image Image
Ni tout à fait faux : un recueil de nouvelles qu'il est bien à lire !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Lun 27 Fév 2012, 22:36  −  Sujet du message : Re: Le Discours Narratif
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 26 ans · 1866 posts
Inscription : 20 Juin 07
A travaillé sur :
Créateur:
Tasheman, Le Casier, Brol, Gollum et le Provi, Code Lyok Ouille

Réalisateur: Assassins, diverses fausses bandes annonces, Le scénariste, Tarentur Platinum v1

Acteur: Bumbeulroot, starcraft "infestation", Le loup, Phone beginning et sequel, Nos amis les bêtes, Siberian rescue 2, Deadly past, cat's life, Il Mariel, côte de boeuf, Milhanna, Eternal

Figuration: Tarentur Platinum, monos divers, hard life, le piège de molok,
Ben, c'est grossièrement les bases du schéma mécanique de base. C'est bon de le connaître pour mieux le contourner. Par contre, la forme pour le forum n'y est pas...

je sais d'où vient topic tralala...
Image
Apprendre à mixer? Tutos
Baroudeur du mp3


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar 03 Avr 2012, 16:38  −  Sujet du message : Re: Le Discours Narratif
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 25 ans · 349 posts
Inscription : 7 Juillet 09
A travaillé sur :
Les monos de la JT's Productions ; Eino Reishu ; Autre Vision Project
Bien le bonjour, voilà, j'ai créé un joli pdf pour vous expliquer les points importants du discours narratif (schéma, mise en intrigue, appréhension de l'auditeur). Je vous laisse le découvrir ici. Je laisse la modération s'occuper de déplacer le sujet si besoin.

http://www.mediafire.com/?71ssvjj4drsn99p
ou directement en ligne http://www.fichier-pdf.fr/2012/04/03/le ... rratif.pdf (c'est un peu le lien en streaming quoi :D )

ImageImage Les monos de Jarril et de Tibékamer

Besoin d'un scénariste ? Besoin d'un Dialoguiste ? MP moi. (Pas forcément de réponses positives)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 04 Avr 2012, 11:22  −  Sujet du message : Re: Le Discours Narratif
Répondre en citant
Modérateur
Modérateur | Modérateur | Modératrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 30 ans · 2565 posts
Inscription : 28 Mai 07
A travaillé sur :
Créateur :
Au Royaume d'Acana

Scénariste :
Le petit théâtre de MimiRyudo (Blast, François TJP)
Et la Terre éclata... (François TJP)
Le Choc des Zéros et son making-of (Le Mago, Mitch DSM, Blast)
La nuit des clés à molette (Kradukman)
Les échappés de Berçuel (Asmoth)
Messina (Luneral)
Monos dont le calendrier de l'avent (Diwan, Luneral, Blast), Le coach, Jacky et ses voisins (ép. 3)...
Pépins sous le Sapin (co-scénarisé avec @now@n et Azmar)

Acteur :
Les échappés de Berçuel (James),
ADN 2082 (ép 8 ; ép 17s) [i](François TJP)

Le Chevalier Bourré (ép 2.2.3) (fal)
Invités de Noël dans le calendrier de l'avent (Léopold) (Blast)
Les Hauts® Parleurs® (Directeur) (Arthur)
Concernant la forme, c'est plus joli et agréable à lire comme ça. C'est même bien travaillé. (J'aurais préféré un texte justifié mais personne n'est d'accord, et c'est une affaire de goût ^^) Dommage que ça soit sous Mediafire et donc susceptible de disparaître en cas d'inactivité :(

Concernant le fond, j'ai vu quelques coquilles passer mais je n'ai pas tout retenu (plutôt des phrases que tu as modifié et qui perdent leur sens, ou dans la citation d'Aristote "Un commencement est ce qui ne suit pas nécessaireMENT autre chose", ce genre de trucs). C'est assez intéressant et ça se lit bien mieux que le post en tête de ce topic (d'ailleurs je me suis permis d'ajouter cette V2 en tête du topic). Cette version a maintenant bien sa place dans cette section scénaristique pour moi.

Par contre, est-ce que c'est vraiment utile pour la sagasphère... J'sais pô. Comme tu le dis bien : "Il est important de respecter ces schémas qui peuvent sembler abstraits mais qu’au final tout le monde utilise même inconsciemment."

Image Image Image
Image
Image Image
Ni tout à fait faux : un recueil de nouvelles qu'il est bien à lire !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 04 Avr 2012, 21:47  −  Sujet du message : Re: Le Discours Narratif
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 25 ans · 349 posts
Inscription : 7 Juillet 09
A travaillé sur :
Les monos de la JT's Productions ; Eino Reishu ; Autre Vision Project
J'avoue que j'étais tellement dans le truc, que quand j'ai relu, je suis passé à côté de pas mal de fautes. Je ferai une correction plus tard.
Bon en tout cas, si c'est compréhensible, au top ! C'est le but principal.
N'hésitez pas à me demander des précisions, si vous avez des remarques ou des questions, pareil.

ImageImage Les monos de Jarril et de Tibékamer

Besoin d'un scénariste ? Besoin d'un Dialoguiste ? MP moi. (Pas forcément de réponses positives)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre:  


Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze