Netophonix - Le forum

Un petit univers pour les aventures, series, sketch en mp3 libre sur le net. Informez-vous et discutez sur toutes les sagas mp3.
Nous sommes actuellement le Mar 21 Fév 2017, 04:51
Rechercher dans tout le forum :

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
Message Publié : Mar 10 Jan 2017, 00:09  −  Sujet du message : Les noms de vos personnages (tuto onomastiques)
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
18 ans · 408 posts
Inscription : 6 Janvier 15
Salut les gens.
Histoire d'introduire brièvement mon propos, je fais l'observation qu'on crée des trucs à l'audio. Je sais, ça peut surprendre. :D Ce qui fait qu'on se concentre énormément sur les sons, sur la prononciation, et donc sur les noms. Bien plus que dans la littérature ou le cinéma, les noms ont un impact sur le public.
Quand on crée un réseau de personnage, on est toujours confronté à cette question : "Comment qu'y va s'appeler çui-là ?"
Souvent, un nom vient direct, comme ça, qu'il soit inspiré d'une personne réelle (le roi Raskozy dans Le Chevalier bourré) ou qu'il sorte juste de votre esprit corrompu par le café (je sais Lolli, tu bois du thé. Mais prout.)
Mais le reste du temps, vous êtes bien embêtés. Vous aimeriez avancer sur le reste, mais ce personnage sans nom (surtout s'il est central), hum... Ça vous titille. Du coup, la lecture de ce sujet pourrait vous aider.

De là, il y a grosso modo 3 écoles.
Bon, je passe rapidement sur la méthode du nom random, parce que tout le monde la connaît et qu'en parler ne présente pas vraiment d'intérêt. Cela consiste tout simplement à imaginer un nom qui sonne bien ou à aller sur random.org ou un site du genre pour créer à votre place. C'est une méthode hasardeuse, qui engendre un résultat hasardeux.

Ensuite, si votre histoire se passe dans un contexte présent ou passé, vous préférerez probablement chercher des noms et prénoms existant réellement via des listes sur wikipédia ou autre pour donner un cachet authentique à votre oeuvre. C'est ce que j'ai fait sur Sissie (une saga qui se passe dans l'Angleterre victorienne), par exemple, avec des noms comme Charles, William, Duncan, Seth et je vais pas tous vous les faire.

NB : on m'objectera peut-être que ces deux méthodes sont parfaitement valables si l'auteur considère que les noms de ses personnages peuvent exister indépendamment de concepts, ainsi que les personnages et l'histoire elle-même. Soit, chacun fait ce qu'il veut dans son potager, tant qu'iil est conscient de ce qu'il fait.

Et enfin, il y a les onomastiques. Pas mal d'entre vous connaissent probablement déjà ce procédé littéraire, mais par souci de rigueur, je vais tenter d'expliquer simplement : c'est la science des noms propres et de leur signification, ce qui, en vocabulaire littéraire, se traduit par une recherche de noms qui ont du sens (true story).
Bon, ces noms de personnages fictifs peuvent avoir du sens de différentes façons, plus ou moins intéressantes. Je me permets de vous présenter ça par ordre croissant d'intérêt.

Tout d'abord, on peut fonder un nom à partir d'un nom commun dans une autre langue. Ça fait sens caché, un peu cryptique, (souvent, c'est un mot anglais, comme dans La Légende de Xantah ou Adoprixtoxis avec les personnages de Gloomy ou de Rosten). Mais c'est une arme à double tranchant : pour saisir l'onomastique, il faut connaître le mot, et si la personne connaît le mot, alors le côté cryptique introduit par l'utilisation d'une autre langue disparaît (bien sûr, il peut s'agir d'une volonté de rendre présente la culture d'où vient la langue dans laquelle sont les noms; cf la 2e école). On a souvent peur d'écrire ces noms en français car on a peur que ça fasse gros sabots, style les 7 nains dans Blanche-Neige. C'est vrai, mais on peut rester discret tout en écrivant un nom propre en français : le meilleur exemple qui me vient à l'esprit sur le moment est "Poudlard". Pou du lard, traduction de l'anglais "Hoghwart" ("wart" : verrue; "hogh" ; sanglier). Cette technique permet de lier le nom d'un lieu ou d'un personnage à un concept, une caractéristique à laquelle il pourrait être réduit. Cet exercice est intéressant car il vous oblige à aller au cœur même de votre personnage, à définir son trait le plus fort, voire son archétype. Toutefois, même dans une saga comique, vous seriez avisés de ne pas le réduire à cette caractéristique : au bout d'un moment, l'auditeur fera "d'accord, il s'appelle Colère, il est en colère, c'est génial, j'ai pigé, on peut passer à autre chose maintenant ?".
Remarque : ce (sur)nom peut aussi être diégétique, c'est-à-dire avoir été donné au personnage (ou au lieu !)par un autre pour une raison pouvant faire l'objet d'un développement ou d'un mystère. Et ça change pas mal de chose que votre personnage s'appelle "Racaille" parce que vous, auteur, le considérez comme tel, ou qu'il s'appelle ainsi parce que c'est l'aspect de sa personnalité que les autres voient et lui attribuent.

Plus subtil, le nom faisant référence à un autre nom propre. Cela peut être une ville, un événement, un personnage réel ou fictif (nous avons déjà vu l'exemple du roi Raskozy). Celtte technique est plus présente, de manière non surprenante, dans la parodie, et peut être utilisée pour deux raisons : la référence ou la satyre. Bon, la satyre implique une référence, certes, mais celle-ci sera utilisée dans un but comique et critique, tandis que la référence sans satyre peut aller du simple clin d'œil comme on en trouve des dizaines dans Naheulbeuk à l'association d'idée, ce qui nous renvoie à la première technique. Si vous voulez suggérer que votre personnage est un grand détective, lui donner comme nom "Holmes" peut être une bonne technique (bien que dans ce cas-ci, on bascule limite dans la facilité scénaristique). Un personnage qui s'appelle "Tchernobyl" sera forcément associé à l'événement correspondant chez l'auditeur qui connaît la référence (qui est une référence historique très proche de l'époque actuelle, et dont nous percevons encore les conséquences). Notez qu'encore une fois, ce (sur)nom peut être diégétique. Et les surnoms sont extrêmement utiles pour montrer à l'auditeur vos personnages et leurs relations.

Enfin, le plus risqué mais surtout le plus efficace, l'usage des sonorités. Au delà des références culturelles, à peu près tous les êtres humains ont la même aptitude morphologique au langage, et la même manière de prononcer tel ou tel son. La prononciation de telle voyelle ou telle consonne nous oblige à déformer notre visage d'une certaine manière, ce qui associe ces sons à des attitudes ou des ressentis. Cette technique plonge au cœur du langage humain et l'articule de manière à lui insuffler un concept qui n'est pas pensé, mais ressenti par l'auditeur. Vous comprenez pourquoi je vous ai dit que plus que dans un livre ou dans un film, l'impact des noms est importante à l'audio ? Leur donner un sens puissant qui s'inscrit en l'auditeur, à cause de sa sonorité, sans qu'il le comprenne directement, c'est une technique parfaite pour ce média.
Laissez moi expliquer un peu, même si vous avez tous fait du français au collège et qu'on vous a probablement saoulé avec les allitérations et les assonances. Si l'on reprend l'exemple d'Harry Potter et qu'on analyse un peu les noms propres, on s'aperçoit qu'ils ne sont pas anodins. Déjà, les 3 personnages principaux ont des "r" dans leurs prénoms. Le "r" nous oblige à forcer sur la gorge : c'est un son désagréable à produire, surtout lorsqu'il est placé à la suite d'une consonne, ce qui force à articuler les deux, ou au début d'un mot, là où on commence à parler. Dès qu'on dit "Ron", on a une sorte de mépris. Déjà, c'est un nom en une syllabe, donc assez pauvre, et ça nous fait penser à "crotte", "rat", mais le personnage est justement pathétique et inutile. C'est le faire-valoir, d'Harry Potter. Car lorsqu'il suit une voyelle, le "r" est plus doux à articuler, et revêt même une puissance, un aspect royal (notez le "r" qui commence le mot). Le "a" a quelque chose de chaleureux, de gracieux. C'est peut-être pour cela que beaucoup de noms féminins se terminent en "a" (rappelons que la voyelle la plus importante et celle qui se trouve en dernier). Le "m" également est doux, c'est un son qui chatouille agréablement quand on le prononce, et qui est associé à la satisfaction (à moins que vous disiez "nnnnn" lorsque vous avez mangé quelque chose de bon). De l'autre côté, nous avons Drago Malefoy et son père, Lucius. Le "D" fait partie, avec le "b" et le "g", de ces sons vibrants qui produisent un effet de ridicule (désolé Blast), et il est ici suivi d'un "r" désagréable. Bon, pour le coup, c'est un nom formé à partir du mot "dragon", qui est ironiquement utilisé pour décrire un gamin qui se croit supérieur alors qu'il est ridicule. Le prénom de Lucius est également intéressant car il contient deux fois le son "s", son associé à la fois à la sensualité et à la perversion (pensez au serpent), mais surtout le son "iu", qui inspire le dégoût. Quand vous dites "iu", vous faites la grimace; pareil pour "io", "ia", "ie". De plus, ces deux noms sonnent latin, ce qui traduit l'idée que ces deux-là font partie de la upper class, des "sang-purs".

Voilà, je vous ai fait un petit inventaire, mais un petit exercice de votre part sera tout aussi efficace. Il y a naturellement des noms que vous rejetteriez pour un personnage dont vous voulez qu'il soit pris au sérieux : Dédé, René, Robert, et j'en passe. Il y a une raison à cela : il suffit de prononcer ces noms pour s'apercevoir qu'ils ne sont pas crédibles.
Gardez à l'esprit que les règles sont faites pour être brisées, ou plutôt dépassées, et que donner un nom à votre personnage de manière à en montrer une image qui est l'exact opposé de ce qu'il est en réalité peut créer des effets de surprise et de retournement très cool aussi.

Image

Vous voulez créer une saga mp3 ? Index de divers tutoriels.

Fous pas le bazar, la bagarre te plante dans un blizzard bizarre.
(Avatar par Two-Shadowed)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar 10 Jan 2017, 20:25  −  Sujet du message : Re: Les noms de vos personnages (tuto onomastiques)
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
22 ans · 445 posts
Inscription : 23 Septembre 11
Et bah moi j’appellerai mon personnage PNJ1 et puis c'est tout ! En référence au premier épisode de la Guerre de Tocoth

Dernière sortie : Zapping Télé n°4

Image
DON'T POOP ON THE FLOOR !!!


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar 10 Jan 2017, 22:41  −  Sujet du message : Re: Les noms de vos personnages (tuto onomastiques)
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
18 ans · 110 posts
Inscription : 29 Juin 14
A travaillé sur :
Créateur : Atlantis
Acteur et figurant : Les Rois de Loncethar, 40k Deathwatch Commando S, Le Royaume d'Eloria, Les Hauts Parleurs, PrototypeS, Parallel Stories, l'Éternelle Agonie, CDMM
Ma page NetoWiki !
Membre des Chinchilheart : La Gare (Monos Sabotés 2016)
Ça manque de rigueur la fin, hou la la :p
Tu nous parle de lettre là où tu devrais nous parler de phonèmes :D
Genre Harry Potter, ç'a été écrit en anglais, avec la phonologie anglaise, or, en anglais, le "r", c'est une consonne spirante alvéolaire voisée (ɹ), alors qu'en français, c'est une consonne fricative uvulaire voisée (ʁ), voilà voilà, entre autres.

M'enfin bref, j'arrête de bitcher, le sujet est intéressant et l'enrichir serait très constructif :> Et respect, ne serait-ce que pour le pavé.

Cette signature a été modérée parce qu'elle était trop grande.
L'équipe de modération vous rappelle que la taille des signatures est limitée à 500*150 pixels, tout compris.

J'aime bien avoir une signature modérée, ça fait rebelle :hap:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mar 10 Jan 2017, 23:21  −  Sujet du message : Re: Les noms de vos personnages (tuto onomastiques)
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
18 ans · 408 posts
Inscription : 6 Janvier 15
Khelian a écrit:
Tu nous parle de lettre là où tu devrais nous parler de phonèmes :D
Genre Harry Potter, ç'a été écrit en anglais, avec la phonologie anglaise, or, en anglais, le "r", c'est une consonne spirante alvéolaire voisée (ɹ), alors qu'en français, c'est une consonne fricative uvulaire voisée (ʁ), voilà voilà, entre autres.

Ah tiens c'est vrai, surtout que je connaissais le mot, mais n'ai pas pensé à l'utiliser. Ç'aurait été plus exact, en effet. Pour Harry Potter, j'ai effectivement manqué de rigueur, surtout que pour le coup, ce serait allé dans mon sens, la prononciation anglaise revêtant un aspect plus élégant et digne que la prononciation française. Je note.

Image

Vous voulez créer une saga mp3 ? Index de divers tutoriels.

Fous pas le bazar, la bagarre te plante dans un blizzard bizarre.
(Avatar par Two-Shadowed)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 11 Jan 2017, 01:42  −  Sujet du message : Re: Les noms de vos personnages (tuto onomastiques)
Répondre en citant
Postulant
Postulant | Postulant | Postulante
Avatar de l’utilisateur
30 ans · 28 posts
Inscription : 14 Juin 16
Le début du post est intéressant en revanche la fin me paraît plus vaseuse; tout ce qui est des sonorités et des émotions censées y être associées notamment. Pour les noms qui ne font pas sérieux là non plus je ne suis pas vraiment d'accord, autant Dédé est clairement ridicule mais c'est un diminutif autant René ou Robert m'évoqueraient plutôt René Descartes ou Robert Surcouf voire Robert 1er de Normandie... Je pense que dans une oeuvre sérieuse, au delà des sens cachés et des sonorités le nom doit d'abord avoir un rapport avec son contexte historique et/ou géographique. Pour de l'humour par contre on peut bien appeler son héros Parpailloun ou Morzyloeil sans que ce soit choquant.



Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 11 Jan 2017, 08:50  −  Sujet du message : Re: Les noms de vos personnages (tuto onomastiques)
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
18 ans · 408 posts
Inscription : 6 Janvier 15
C'est en effet un point que j'aurais du éclarcir dans mon premier post : t'es pas obligé de créer un nom pour jouer sur les sonorités, et tu peux donc être en rapport avec le contexte historique ET utiliser les techniques dont j'ai parlé. Harry, Ron, Hermione sont des noms réels. T'as plein d'autres exemples de noms dans la littérature (notamment chez Flaubert) qui utilisent l'onomastique de manière tout à fait crédible (Mme Aubain, par exemple, qui donne se fâche envers Loulou parce qu'il renverse l'eau de son bain).

Image

Vous voulez créer une saga mp3 ? Index de divers tutoriels.

Fous pas le bazar, la bagarre te plante dans un blizzard bizarre.
(Avatar par Two-Shadowed)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre:  


Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze