Netophonix - Le forum

Un petit univers pour les aventures, series, sketch en mp3 libre sur le net. Informez-vous et discutez sur toutes les sagas mp3.
Nous sommes actuellement le Jeu 25 Mai 2017, 23:57
Rechercher dans tout le forum :

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 401 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 23, 24, 25, 26, 27
Auteur Message
Message Publié : Jeu 12 Avr 2012, 16:19  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Scénariste
Scénariste
Avatar de l’utilisateur
25 ans · 165 posts
Inscription : 24 Janvier 11
A travaillé sur :
La Planète des Singes - Tryptique
Monteur sur:
Red Universe - Chapitre 15
Si ça peut te rassurer, Buxley, j'avais remarqué que ce n'était pas le texte d'origine :)

Image
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 12 Avr 2012, 16:20  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Administrateur
Administrateur | Administrateur | Administratrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 50 ans · 8694 posts
Inscription : 2 Janvier 07
@Tomasi Maltese : Attention, ceci est un forum, pas une messagerie instantanée.
Nous vous conseillons de continuer cette discussion par messages privés ou en vous connectant au channel↗.

Image Image Image Image Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven 27 Avr 2012, 01:51  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Créatrice
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_F 24 ans · 10 posts
Inscription : 21 Février 10
J'ai découvert AudioDramax depuis peu, je connaissais Wagaprod depuis un certain temps déjà mais hélas la diffusion des épisodes (à savoir cinq toutes les deux semaines) ne me convenait que très moyennement puisque j'arrivais en pleine diffusion, je n'ai pas cherché plus loin en me disant que ça évoluerait plus tard (et je suis revenu voir de temps à autre). Tout au début je n'ai pas fait le rapprochement entre Wagaprod et AudioDramax car le nom des sagas mp3 - ou feuilletons audio - du premier ne m'étaient pas restées en tête, n'ayant pas pu les télécharger...

Eden



J'ai été tout de suite éberlué par la taille de la saga d'Eden, une durée de 6 heures, je n'avais jamais vu ça. J'ai tout de suite voulu voir de quoi il était question, le descriptif me mettant l'eau à la bouche (la science-fiction et l'anticipation sont parmi les genres que je savoure particulièrement). Tout d'abord j'ai téléchargé la saison 1, pensant à un fichier .zip regroupant les 25 premiers épisodes... Quelle fut ma surprise en découvrant un unique fichier audio d'une durée de 2 heures ! Après l'écoute des premières minutes, j'ai décidé de téléchargé chaque épisode un à un (pour une raison pratique, afin de pouvoir, plus tard, retrouver une scène particulière en me référant à la numérotation des épisodes... une vieille habitude). Tout en continuant d'écouter la saison 1, j'ai téléchargé la saison 2 et la saison 3 ; récupérant ainsi un total de 75 épisodes pour une durée supérieure à 6 heures. J'ai goûté aux premiers épisodes, étudiant la qualité générale, les voix, la réalisation, les musiques & les bruitages, le scénario... toute l'étendue de ton travail, Buxley. Non pas avec la vision d'un critique mais avec celle d'un rêveur dont l'imagination n'attendait que d'être nourrie par son environnement. J'ai longuement étudié les facettes de ton feuilleton audio tout au long de la saison 1, abandonnant bientôt son étude pour me laisser porter par l'histoire d'Eden.

J'ai écouté l'intégralité des trois saisons d'Eden en une soirée (qui s'est étirée tard dans la nuit) avec seulement deux ou trois coupures. J'ai tout d'abord remarqué l'humour qui côtoyait le tragique, un mélange peut-être un peu risqué mais original, ou du moins ta façon de l'appréhender était pour moi inattendue, tu as réussi à joindre les deux de façon captivante. En ce qui concerne la narration, le point de vue interne à Hélène Fresh était encore plus surprenant, l'on pouvait en plus suivre son évolution interne : de la fille un peu superficielle et naïve à la pilote de dernière minute ayant de la suite dans les idées et une véritable conscience de son univers... Bien qu'étonné par cette façon de réaliser, je me suis laissé emporter afin de voir où tout cela allait m'amener. Je n'ai pas été déçu.
Le scénario a des bases solides qui s'ancrent parfaitement bien dans la réalité de l'univers d'Eden, les retournements de situation laissent en haleine jusqu'à ce que les personnages atteignent leur but... avant qu'un autre évènement fasse tout basculer. Les personnages quant à eux sont attachants par leurs maladresses et leur caractère. On finit par avoir mal pour eux, à attendre ce qu'ils vont dire, à suivre les décisions... À faire corps avec eux et cet univers.

Cela crée un univers vivant et coloré que seule notre imagination peut limiter. Tu nous offres un univers immense avec un fil conducteur pour nous guider le long du chemin, tu nous permets de rêver et d'imaginer toutes les pièces comme un romancier le permet à ses lecteurs. Une oeuvre splendide qui s'aligne sans conteste aux côtés des plus grandes de la sagasphère. Un travail remarquable qui me laisse encore perplexe par sa profondeur et sa qualité ; je pense que ce qui m'a le plus marqué a été ta façon de réaliser l'histoire, non seulement le point de vue interne mais aussi l'elipse faite sur la découverte d'Eden avant de procéder par analepse, prenant encore plus l'auditeur dans le scénario. Lorsque j'ai appris qu'il y aurait sans doute une quatrième saison, j'en ai été ravi mais surtout... prends tout ton temps.

Merci du fond du cœur de nous faire partager cela.

La Ligne



Je n'ai pas encore pu écouter la totalité de La Ligne puisque je l'ai découverte sur AudioDramax de façon concrète. J'ai donc moins de matière pour évoquer le sujet que pour Eden et un certain retard sur ceux qui ont eu l'occasion d'écouter les 85 épisodes par l'intermédiaire de Wagaprod. Cependant même si je n'ai eu l'opportunité de n'en écouter jusque là que 19, j'ai tout de même eu de quoi réfléchir.

La Ligne... Plus d'humour cette fois ou alors d'une noirceur d'encre. Par mon expérience personnelle, j'ai toujours eu un rapport très intime avec ce genre de science-fiction où l'évolution de l'humanité l'a conduite à une impasse terrible comme dans Le Meilleur des Mondes de A. Huxley ou Farhenheit 451 de R. Bradbury... sans aller jusqu'à une destruction matérielle de type post-apocalyptique mais une destruction plus insidieuse, rampante. Je trouve d'ailleurs que La Ligne et ihokane - sous un ciel rouillé de David Uystpruyst ont la même résonance, une nature sombre et désespéré bien que La Ligne laisse entrevoir une lueur d'espoir.

L'univers que tu nous offres cette fois-ci est beaucoup plus sombre qu'Eden mais en même temps tellement plus proche de nous, sans doute par l'atmosphère dépressiogène de notre société actuelle. Dans un genre qui est nettement plus policier, La Ligne entrouvre des portes au-delà desquelles brillent des lueurs bien sombres... Je ne sais pas encore comment cette saga se termine et j'ai hâte de le découvrir mais c'est mon ressenti actuel. Une oeuvre toute aussi captivante qu'Eden bien que le style soit sensiblement différent. De ce que je peux en dire pour l'instant, c'est intrigant et la réalisation est d'une qualité tout aussi excellente que Eden.

J'attends avec impatience que la suite soit mise en ligne sur AudioDramax. Merci de ces univers si différents que tu nous offre.

Et plus encore...



Je n'aborderais pas en détails ce que je pense des autres feuilletons audio disponibles sur AudioDramax : Poséidôme, La Libellule d'Acier, ihokane - sous un ciel rouillé, Chimera, Amphibroisie et bientôt Redlook parce que ce topic est sensé parler de la Wagaprod. Cependant j'ai écouté tout ce qui passait à porter de ma souris et je ne peux que saluer révérencieusement le travail de David Uystpruyst et de Jean-Yves Belgiglio. J'ai un petit faible pour le Poséidôme étant resté interdit durant plusieurs minutes après avoir écouté l'épilogue de cette saga plutôt... originale. Sans parler de La Libellule d'Acier dont la réalisation est très surprenante et inattendue. Je m'étendrais plus en détails dans les commentaires d'AudioDramax.

Après avoir découvert Eden et les autres créations disponibles sur le site, j'ai fouillé partout pour obtenir davantage d'informations et c'est par le NetoWiki que j'ai pu faire le lien entre AudioDramax et Wagaprod, j'ai également pu avoir un listing complet de toutes tes sagas dont Les yeux de l'ange bleu et Baefwishes. Je pense que tu as déjà dû répondre à cette question quelque part mais je n'en ai pas trouvé la trace, j'aimerais savoir si ces deux sagas seront elles aussi mise en ligne sur AudioDramax plus tard ou si elles attendront une refonte du site de Wagaprod dont tu as parlé, il me semble, quelques pages auparavant.

Encore une fois merci, merci de nous offrir cela.

« Ses longs cheveux noirs tombant en rideau devant son
visage, son attitude, position de combat ou figure de danse,
l'énergie qui se dégageait d'elle...
La fille n'était plus une fille.
C'était un oiseau.
prêt à l'envol. »

Ma présentation - Libre pour faire des voix si vous le souhaitez.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Ven 04 Mai 2012, 12:42  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 37 ans · 376 posts
Inscription : 10 Septembre 07
wouuuh, ça c'est du long message qui fait plaisir.
Merci à toi Natan. ;)


Pour les deux autres feuilletons ( Baefwishes et YdAB) ils ne seront pas mis sur Audiodramax mais sûrement disponibles dans un futur site. Le problème étant toujours le temps pour le faire :)

Maia : ... le Belbeth System... Mon grand père m'en a souvent parlé. C'était plus qu'un vaisseau... un mythe... Vous ne vous imaginez pas ce que ça me fait de monter à bord.
Capitaine Délisse : Mal au ventre si tu t'assieds pas dans deux secondes. Chess, monte en puissance qu'on s'arrache à cette foutue gravité.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim 20 Mai 2012, 19:58  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 37 ans · 376 posts
Inscription : 10 Septembre 07
Le site est en rade pour le moment. Pour un assez long moment je pense. Je vous préviendrais quand il me sera possible de remettre les sons en écoute. :(

Maia : ... le Belbeth System... Mon grand père m'en a souvent parlé. C'était plus qu'un vaisseau... un mythe... Vous ne vous imaginez pas ce que ça me fait de monter à bord.
Capitaine Délisse : Mal au ventre si tu t'assieds pas dans deux secondes. Chess, monte en puissance qu'on s'arrache à cette foutue gravité.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 31 Mai 2012, 21:49  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
25 ans · 124 posts
Inscription : 24 Janvier 12
A travaillé sur :
Créateur : Ring That Phone (non finie); Evil & Co (Juste commencée); Le monologue de la prostate (Saga de l'été)

Acteur : Layton Boite 7 et 9.
Je viens de finir Eden... Et je doit dire que la fin m'a arraché une bonne grosse larme^^

Allez, on s'attaque à la ligne maintenant!

On The Route Encore...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Sam 02 Juin 2012, 22:58  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 37 ans · 376 posts
Inscription : 10 Septembre 07
Merci Dr Wolf.

En ce qui concerne Wagaprod, le site est actuellement en cours de changement. Très bientôt vous aurez un tout nouveau site, tout simplet, mais avec plein des choses dedans.

Maia : ... le Belbeth System... Mon grand père m'en a souvent parlé. C'était plus qu'un vaisseau... un mythe... Vous ne vous imaginez pas ce que ça me fait de monter à bord.
Capitaine Délisse : Mal au ventre si tu t'assieds pas dans deux secondes. Chess, monte en puissance qu'on s'arrache à cette foutue gravité.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim 03 Juin 2012, 12:37  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Postulant
Postulant | Postulant | Postulante
18 ans · 46 posts
Inscription : 22 Mars 12
A travaillé sur :
acteur:
La guerre de Tocoth ep23, destrokhorne
Nightmare rapsody, le monolite
Duke Niké, brutal born
Cool! ça va être siouper!

rewind and play c'est bien!
On trouvera un vrai slogan un jour


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Jeu 24 Juil 2014, 22:09  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Neto-technicien
Neto-technicien|Neto-technicien|Neto-technicienne
Avatar de l’utilisateur
598 posts
Inscription : 1 Juillet 14
Buxley - Dim 13 Jan 2013, 21:25 a écrit:
Il est là, il est tout chaud, tout beau.

http://wagaprod.fr/

Il n'est pas totalement complet mais je pense que c'est déjà un bon début, non ?
Il est possible qu'il y ait quelques petits soucis techniques, ils seront réparés au fur et à mesure. :smt006

Sushi - Dim 13 Jan 2013, 22:03 a écrit:
Oo, le nouveau site de la wagaprod. Ce n'était pas une légende, finalement :D
Non sérieusement, c'est vraiment bien qu'un nouveau site ait été fait, l'autre était joli mais pas très pratique, avec ses paquets de 5 épisodes.
Niveau design, comme c'est une copie du site d'audiodramax et que j'adore ce site..
Enfin la possibilité pour les nouveaux d'avoir l'intégrale des yeux de l'ange bleu et de baefwishes immédiatement :smt020

Lorendil - Dim 13 Jan 2013, 22:30 a écrit:
Pas mal, je vais en profiter pour écouter vos créations que je n'ai pas encore écoutées.
(Vos liens de téléchargements ne sont pas bons, mais comme tu le dis, je suppose que ça viendra :) ).

Buxley - Dim 13 Jan 2013, 22:35 a écrit:
C'est en cours. D'ici 10 minutes ce sera okay. Une erreur de débutant de ma part :)

SDJ - Lun 14 Jan 2013, 05:54 a écrit:
Trop bien...
Vais enfin pouvoir écouter les yeux de l'ange bleu et Baefwishes.
Merciiiii pour ce nouveau site tout bien.

TenjO TengE - Lun 14 Jan 2013, 09:32 a écrit:
C'est merveilleux, depuis le temps que je fais refresh sur cette page de temps à autre en espérant son retour. Je suis comblé !

Bohort - Lun 14 Jan 2013, 14:23 a écrit:
AAAAH!!! Depuis le temps que je souhaitais écouter les créations de Wagaprod!

C'est un plaisir de voir une fiche de description pour Aussi loin que s'en souviennent les lilas :smt007

Je me souviens que Misterfox recommandait chaudement Les Yeux de l'Anges Bleu. J'y vais de ce pas^^

Baefwishes? Je ne connais pas... :)

En tous cas, le site ( bien qu'incomplet ) est nickel chrome est accessible^^ Bravo

SDJ - Ven 18 Jan 2013, 11:07 a écrit:
C'est cruel de ne mettre que la première moitié d'une saga aussi bien que les yeux de l'ange bleu. À quand les 78 derniers épisodes?
SDJ

PS : c'est pas la question interdite, vu qu'il y en a 78 :smt016

Lorendil - Ven 18 Jan 2013, 15:48 a écrit:
@ SDJ: Si :D
Dis-toi que tu vas être frustré d'avoir la moitié de Baefwish aussi... et c'est encore plus frustrant que Les Yeux de l'Ange Bleu.

La scène de drague de Buxcley (:D) de l'épisode 2 restera gravée à jamais dans ma mémoire, hilarant !
Baefwish: les 20 premiers épisodes: "je suis un creuseur" "je suis un creuseur" avec la même intonation, ça fout les boules (joke) de voir quelqu'un capable de répéter tout le temps la même chose avec la même intonation, c'est très... énervant, oui ça m'a énervé :s. Cependant elle reste une saga que je veux écouter jusqu'à la fin.
Ces deux découvertes sont géniales !

Edit: Trompé de terme (cf. Message de Blast ci-dessous)


- Page 28 -

Blast - Ven 18 Jan 2013, 15:57 a écrit:
darkgueg a écrit:
Baefwish: les 20 premiers épisodes: "je suis un mineur" "je suis un mineur" avec la même intonation, ça fout les boules de voir quelqu'un capable de répéter tout le temps la même chose avec la même intonation, c'est très... énervant, oui ça m'a énervé
Il ne l'a pas assez répété visiblement : il ne dit absolument pas qu'il est mineur :roll:

TenjO TengE - Ven 18 Jan 2013, 16:15 a écrit:
Blast a écrit:
darkgueg a écrit:
Baefwish: les 20 premiers épisodes: "je suis un mineur" "je suis un mineur" avec la même intonation, ça fout les boules de voir quelqu'un capable de répéter tout le temps la même chose avec la même intonation, c'est très... énervant, oui ça m'a énervé
Il ne l'a pas assez répété visiblement : il ne dit absolument pas qu'il est mineur :roll:

J'allais le dire :D

Je n'en suis qu'au 8 ème épisode et je suis déjà totalement accro. J'aime cette façon de raconter les histoires qui font que l'univers décrit devient rapidement familier. Je retrouve beaucoup de choses "d'aussi loin que s'en souviennent les lilas" au niveau du jeu des personnages, de l'attachement que l'on a rapidement pour eux et de l'univers qui devient familier.
L'histoire est quant a elle plus sérieuse et plus structurée. J'ai hâte de continuer de découvrir cette grande histoire.

Lorendil - Ven 18 Jan 2013, 16:31 a écrit:
*Creuseur, c'est parce qu'à la fin il ne le dit plus. :smt019
Rabats joie :D

Buxley - Jeu 31 Jan 2013, 19:43 a écrit:
Pour ceux qui l'attendaient, l'intégralité des Yeux de l'Ange Bleu est disponible :

http://wagaprod.fr/chapitre-5-les-yeux-de-lange-bleu/

128 épisodes... de quoi voyager à travers le monde dans ce feuilleton produit en 2001. En espérant qu'il garde encore pour vous une certaine fraîcheur :)

TenjO TengE - Jeu 31 Jan 2013, 21:10 a écrit:
Buxley a écrit:
Pour ceux qui l'attendait, l'intégralité des Yeux de l'Ange Bleu est disponible :

http://wagaprod.fr/chapitre-5-les-yeux-de-lange-bleu/

128 épisodes... de quoi voyager à travers le monde dans ce feuilleton produit en 2001. En espérant qu'il garde encore pour vous une certaine fraîcheur :)

C'est une bonne nouvelle. Ça me permettra d'attendre la suite de Baefwishes :D

Djtim - Mer 06 Fév 2013, 22:42 a écrit:
A l'annonce de la réouverture du site Wagaprod, je m'y suis rué et je n'ai pas été déçu: j'ai en fin pu écouter trois merveilleuses sagas, dont j'attends les suites avec impatience.
J'ai en plus découvert la radio Prun', qui me plait bien.

TenjO TengE - Ven 08 Fév 2013, 10:43 a écrit:
J'ai remarquer une petite chose. Sur les pages des sagas Baefwishes et Les yeux de l'ange bleus, on peut laisser un commentaire et pas sur la page de Aussi loin que s'en souviennent les Lilas.
Les champs ' la parole est à vous ' n’apparaissent pas.

Buxley - Sam 09 Fév 2013, 19:44 a écrit:
Les commentaires sont dispos sur chaque épisode :)

Stewolf - Lun 11 Fév 2013, 11:58 a écrit:
Avec la réouverture de Wagaprod j'ai enfin écouté "Les yeux de l'Ange Bleu", (pffffou, 128 épisodes en deux jours !) et ce que j'en retient franchement c'est que tu as été très marqué par le seigneur des anneaux à partir d'une certaine période de ta vie.

Et aussi que... que... que je te hais ! Je te HAIS ! A cause de toi j'ai encore pleuré à la fin d'une de tes sagas, c'est à se demander pourquoi je les écoute encore !
par ta faute je vais encore déprimer pendant un mois.
Tu es une ordure Et si je te vois un jour, je te ferais subir la même chose que tu as fais subir à chacun des personnages de sagas morts dans tes sagas :D .

"Les yeux de l'Ange Bleu" est une excellente saga, mais la fin est vraiment trop horrible pour une âme sensible comme moi :smt022 .

Ouf ! Ca fait fait du bien quand ça sort tout d'un coup...

Buxley - Mar 12 Fév 2013, 21:42 a écrit:
Et c'est au tour de [baefwishes] d'être complet.

Retrouvez les 102 épisodes répartis en cinq actes.
:smt006

TenjO TengE - Mer 13 Fév 2013, 09:31 a écrit:
Buxley a écrit:
Et c'est au tour de [baefwishes] d'être complet.

Retrouvez les 102 épisodes répartis en cinq actes.
:smt006

C'est une excellente nouvelle, j'arrive à la fin de l'ange bleu cette semaine. Je vais donc pouvoir enchaîner sur la fin de Baefwishes :)
Un grand bravo pour ces deux créations.

MimiRyudo - Jeu 14 Fév 2013, 12:01 a écrit:
Aaah, [baefwishes]... J'ai un gros faible pour cette saga, que j'ai découverte sur le tard (lors de la rédaction pour le MagP3 n°20 sur Buxley).
Des 4 sagas (5 si on compte Aussi loin...) de la Wagaprod - géniales en durée et en qualité -, c'est l'écoute de [baefwishes] qui m'a le plus marqué, avec son univers original et ses personnages attachants. Elle cumule tellement bien les qualités des autres sagas... :)

C'est vraiment super cette mise en ligne de tous les épisodes ! \o/

Ian - Jeu 14 Fév 2013, 16:48 a écrit:
Je suis d'accord avec MimiRyudo, je viens d'écouter le 102 ème épisode il y a 5 minutes, [baefwishes] est vraiment super :smt023 ! Sûrement ma saga préférée ! L'univers est juste génial, malgré les quelques pop et le manque de bruitages (surtout du côté des foules), on se prend dans l'histoire, on s'attache au personnage, merci à Buxley pour cette création ! Vraiment, merci !

Raistlin - Jeu 21 Fév 2013, 21:08 a écrit:
Comme d'autres, la nouvelle formule de Wagaprod m'a permis d'écouter l'intégralité de Baefwishes.
Je n'ai - sans surprises - pas été déçu de l'aventure ^^
Après Eden et La ligne, l'univers est cependant plus... enfantin, d'une certaine manière. Je ne sais pas pourquoi, j'y ai vu un univers plutôt disney, quelque part entre 1000 et une pattes, et Arthur et les Minimoys :p (j'apprécie pas spécialement ces films, mais inévitablement, l'histoire de personnages tout petits qui font la guerre m'y font penser). Le scénario y est moins alambiqué, tout est finalement plus "simple" en comparaison.

Et j'ai cette phrase en tête, pas une grande maxime sur le fait qu'il n'est pas nécessaire d'être grand pour faire de grandes choses, non, moi, ce qui reste, c'est un credo à la fois un peu bête mais monstrueusement catchy et donc génial de par sa sonorité...

Ratis rase gratis :p

Jusque là, il y a une chose que j'aime tout particulièrement dans tes sagas. C'est le gros travail effectué sur les "méchants". Ceux-ci sont toujours présentés comme des monstres au début, pour toujours se dévoiler d'excellentes motivations au fur et à mesure, une psychologie, des raisons précises qui ont fait qu'ils en sont arrivés à devenir ce "méchant" qui terrorise les héros. C'est ce que j'aime tout particulièrement, des 3 sagas citées, aucune n'est manichéenne, et les "méchants" sont réfléchis, et charismatiques.
Ici, pour baefwishes, ce n'est pas le développement des trois héros qui m'a le plus intéressé, c'était chaque scène qui mettait en jeu Ratis.
Le scénario ne Baefwishes n'a pourtant rien de transcendant, mais... en alliant de belles musiques, une psychologie un peu réfléchie et un bon jeu d'acteur, tu fais toujours mouche et arrive à jouer avec notre cœur au fil des évènements.

GROS SPOILERS
La fausse mort de Booze par exemple... j'ai éteint mon lecteur mp3 de rage tellement j'étais triste de sa mort, je t'en voulais de l'avoir tué :p Quant à Ratis... sans aller jusqu'à "pleurer", j'ai quand même eu un tressautement au cœur quand il a abaissé son arme, et sa vidé son sac en acceptant sa mort par Squik. Et un deuxième quand ce dernier a tenu à l'enterrer. Et faire ressentir quelque chose à l'auditeur, de l'attachement aux personnages qu'ils soient gentils ou méchants, c'est très, très fort.


Bon...
Plus que les yeux de l'ange bleu à écouter...
Mais je sais déjà que je ne serais pas déçu du voyage ^^

Je conclurais donc ce post qui tire en longueur de la seule façon possible.
En te remerciant, vraiment, du travail accompli que tu partages avec nous. C'est un honneur et un plaisir d'écouter ces histoires audio que tu mets en scène, que tu nous fais vivre, et qui réussissent à nous remuer de l'intérieur.

Donc... merci.


Edit : voilà Ian ^^

Ian - Ven 22 Fév 2013, 10:02 a écrit:
Je suis entièrement d'accord avec Raistlin :) ,sauf [ATTENTION SPOILE] pour le moment où Boose "meurt" où il me semblait évident qu'il n'était pas mort. Bref, passons, ce n'est qu'un détail comparé au à la Qualité, avec un grand Q, du reste de la saga.

Pour finir, Raistlin, est-ce que tu peut rajouter un Spoiler sur Ratis rase gratis , cela gache aussi un moment de cette fiction ;) !


- Page 29 manquante (jusque mars 2013) -

Je suis un robot qui aide l'équipe du forum à faire son travail.

Mon avatar est Robot de Jean-Philippe Cabaroc sur The Noun Project, sous licence CC BY 3.0.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Dim 10 Août 2014, 23:33  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Postulant
Postulant | Postulant | Postulante
1 posts
Inscription : 10 Août 14
Ne connaissant pas du tout les sagas estampillées Wagaprod, je me suis lancé récemment dans les Yeux de l’Ange Bleu sur les chaudes recommandations d’un proche.

Honnêtement, je serais bien en peine d’avoir une opinion définitive sur cette saga pour laquelle j'ai développé beaucoup d'affection parce qu’au final, contrairement à la plupart des opinions exprimées sur ce fil, je n’ai pas du tout accroché au changement d’orientation pris par la série dans sa deuxième moitié. Je ressens une véritable dichotomie entre la première et la deuxième moitié de la saga qui me donnent l’impression d’être deux histoires complètement disjointes bien qu’elles reposent sur les mêmes personnages, le même setup et le même background. Et autant j’ai adoré cette première moitié, avec des personnages riches aux caractères bien développés pour une aventure humoristique de ce type, autant la saga prise dans sa globalité m’a laissé circonspect.

Cela dit, et même si ça semble contradictoire avec ce que j’évoque dans le paragraphe précédent, j’ai aussi l’impression que dans sa configuration actuelle, la saga a un unfinished business avec le personnage de Buxley du fait de ce qui me semble être un gros indice que le créateur avait l’intention de se ménager une porte de sortie pour peut-être le ramener après la séquence Atlantide, à la suite d’un troisième segment. D’ailleurs, si Antoine Rouaud hante toujours ce forum de temps en temps, je serais curieux de savoir si mon hypothèse sur les visions de Buxley ci-dessous (le deuxième gros bloc spoiler) est fondée où pas :smt039

Ce qui me dérange dans la deuxième moitié de l'histoire (spoiler heavy) :
Sur la première moitié de la saga (c’est-à-dire jusqu’au retour à Londres, où Buxley a ses premières visions), l’auteur établit ce que seront les grandes lignes de son œuvre et se place délibérément sur un style humour light, sur un mode free of consequences. On voyage, on explore le monde, on fait des rencontres improbables. Il y a une histoire d’amour compliqué naissante en toile de fond entre deux protagonistes. Les méchants ne sont pas bien dangereux ; les nazis sont plus caricaturaux que posant un réel danger, les autochtones centrafricains ne sont qu’une mise en scène à visée commerciale pour touristes en quête de sensations fortes, le poussin avec une mitraillette est un poussin avec une mitraillette. Finalement, à ce stade, la quête des yeux de l’Ange bleu (que j’appellerais YAB à partir de maintenant) est définie comme un croisement entre un univers type Indiana Jones, de l’humour light, et une intrigue amoureuse, ce qui à mes yeux suffit à faire passer un bon moment à l’auditeur.

Oui mais voilà, arrivent ensuite les visions de Buxley, et avec elles un nouveau paradigme pour la série qui prend un tour de plus en plus sombre et oppressant jusqu’au sad ending final. Et tout le problème de cette nouvelle ambiance, c’est qu’elle n’est pas congruente avec les racines de la série, qu’elle les prend à contrepied et annihile complètement le positionnement auquel l’auditeur s’était habitué pendant une soixantaine d’épisodes. À partir de ce retour à Londres et de manière crescendo jusqu’à l’Atlantide, toutes les tentatives humoristiques m’ont paru forcée, en décalage complet avec le propos que prenait la saga. Le personnage de Bart en est une bonne illustration ; il n’aurait pas dépareillé une seule seconde lors des tribulations des protagonistes en Centrafrique, à Berlin ou en Mongolie, mais à New York et au Pérou, il tombe vraiment comme un cheveu sur la soupe en étant un personnage ubuesque perdu au milieu de situations de plus en plus tendues. Même chose avec la baronne Von Schmoll et le général Von Glott dans les geôles Atlantes, où les répliques comiques m’ont laissé complètement froid du fait du caractère désespéré de la situation.

Et tout le problème, c’est qu’à mes yeux, le repositionnement tragique/oppressant de la deuxième moitié de la saga a un impact aussi sur la première moitié, en agissant rétroactivement lors des écoutes ultérieures. C’est moins évident de s’amuser des bons mots de Buxley quand on sait ce qu’il est réellement et ce qui va lui arriver. C’est d’autant plus vrai qu’une bonne partie du ressort humoristique de la saga repose sur les interactions entre Buxley et Laura, sur leur relation affection/exaspération, et il va sans dire qu’il devient bien plus difficile de rire de cette relation lorsqu’on sait à quel avenir funeste elle est destinée.

D’où mon propos sur le fait qu’il deux histoires très distinctes dans ce feuilleton : d’un côté on a 60 épisodes de tribulations d’un groupe de chercheurs loufoques qui m’ont fait passer un moment très agréable, et de l’autre on a 128 épisodes d’une saga qui m’a laissé avec une impression de malaise persistant (non pas du fait de son caractère tragique, mais plutôt à cause de ce medley improbable entre un début axé sur la comédie et une fin tragique, un peu comme si à la fin du film The Truman Show, lorsque Truman parvient à s’échapper du plateau télé géant, il était abattu froidement par deux hommes de main qui aurait ensuite fait disparaitre son cadavre afin que la femme qui l’aime ne le retrouve jamais).


Pourquoi je me dis qu'il y aurait pu/du y avoir un troisième segment :
J’ai vraiment eu l’impression, à l’issue de l’arc Atlantide, que la saga n’était pas terminée, persuadé que j’étais que l’auteur avait laissé un indice qui indiquait que Buxley n’était pas perdu même après les évènements survenus en Atlantide, et que la suite allait mettre en scène ses efforts pour revenir vers Laura et le professeur Kee. À tel point que j’ai désespérément cherché un lien pour télécharger le sixième pack de fichiers audio sur Wagaprod, avant de réaliser qu’il n’y en avait pas et que la saga s’arrêtait bien à l’épisode 128. Ce qui m’a amené à croire à tort qu’il y avait une suite, c’est un indice qui est laissé au tout début de la deuxième partie de la saga, au moment où visiblement l’auteur a mis en place le pattern qui devait l’amené à la fin de l’histoire. Je m’explique :

Les visions que Buxley reçoit à partir de son retour à Londres sont de trois ordres :

- Il y a les apparitions du nain en complet beige, qui lui demande s’il sait où commence le rêve, et qui lui présente la métaphore des pièces d’échiquier (la reine, le fou et le cavalier). On sait par l’intermédiaire de l’ange bleu que ce nain est un Atlante, qui essaie de guider Buxley vers la mise hors d’état de nuire de l’ange bleu. Ces visions arrivent à deux ou trois reprises, je n’en suis plus sûr.

- Il y a des visions des instants qui précèdent la mort de Buxley dans l’Atlantide vues de manière floue, comme au travers du prisme d’un rêve. Ce sont les plus fréquentes. Le nain évoqué ci-dessus admet implicitement que ce sont les atlantes qui envoient ces visions, indiquant à Buxley qu’elles ne représentent qu’un futur possible. Par extension, dans le dernier épisode, le même type de vision représente également le passé (la première fois où le bâton a été utilisé).

- Et enfin, il y a l’objet de toutes mes questions, la troisième catégorie de visions, celle qui n’arrive qu’une fois, à Londres ; je veux bien sûr parler du moment où Buxley se retrouve face à son double au visage calciné et tuméfié, lequel l’avertit qu’il lui faudra « donner une vie pour une vie ». Cette vision ne peut pas avoir envoyé par les Atlantes, pourquoi recourraient-ils à un subterfuge en se faisant passer pour un Buxley du futur ? En outre, il ne s’agit pas non plus d’une vision de l’avenir stricto sensu, comme le deuxième type de vision, puisqu’à fortiori, Buxley était déjà mort et donc pas en état de parler lorsque son corps a pris cet aspect dans la fournaise. J’ai donc dans l’idée que la silhouette ravagée de cette vision ne mentait pas en disant qu’elle était Buxley lui-même, ce qui reviendrait à dire que c’est ce « Buxley du futur » qui est l’auteur de cette vision. En plus, il faut bien se rappeler qu’en préambule de cette apparition a lieu l’instant caméra cachée durant lequel un professeur Kee imaginaire fait croire à Buxley (de septembre 1935) qu’il est revenu en février 1935. Quel personnage de la saga serait assez incorrigiblement blagueur pour faire une telle farce à un moment pareil, quel personnage autre que Buxley (c’est-à-dire, le Buxley du futur qui a créé cette vision) lui-même ?

Or, si mon interprétation se tient, cela a une implication très importante, à savoir que même après avoir été effacé de la réalité, Buxley continue à exister quelque part (dans les limbes/l’Æther/une autre dimension/tout ce que tu veux), et qu’il dispose de la capacité d’interagir avec les vivants. Et outre le fait que ça rajoute du glauque à un ending qui l’était déjà à satiété (puisque ça veut dire que le malheureux Buxley est condamné à regarder de loin sa bienaimée, qui de son côté ne se souvient même plus de son existence), c’était surtout un fabuleux fil d’Ariane pour rebondir sur un nouveau chapitre, avec une redistribution des rôles. Dans cette poursuite de l’aventure, l’action serait narrée par Laura qui se lancerait dans une nouvelle quête avec le professeur Kee (et peut-être accessoirement un nouveau personnage, pour avoir trois protagonistes), à la recherche d’un autre artefact (pourquoi pas mandatés en ce sens par les services secrets américains à la veille de ou pendant la deuxième guerre mondiale). Le Buxley spectral jouerait pour sa part le rôle du guide éthéré qui oriente le groupe, comme l’Ange bleu l’a fait dans la saga. Et il le ferait sans lignes de dialogues, ni sans jamais être mentionné directement ; l’idée serait de faire en sorte que l’auditeur comprenne qui guide le groupe de chercheurs par les indices qu’il laisserait. Cette situation serait l’occasion de faire un travail approfondi sur la relation entre Laura et Buxley, ce dernier essayant tant bien que mal de la faire se rappeler de lui sans pouvoir communiquer directement avec elle, ce qui engendrerait des situations tantôt émouvantes (quand Laura prendrait conscience du fait que leur guide éthéré à une connexion spéciale avec elle, et qu’il pourrait être en lien avec le vide qu’elle ressent dans son cœur), tantôt comiques (avec par exemple un Buxley qui trolle Laura depuis l’au-delà en titillant sa susceptibilité).

En prime, le background pour cette aventure serait celui de la seconde guerre mondiale, ce qui donnerait matière à exploiter un univers plus mature et plus sombre que celui de la première partie des YAB, pour réaliser un mix réussi entre l’action, l’émotion et la comédie. Avec une conclusion plus joyeuse pour l’intrigue, du genre Laura et le professeur Kee qui au bout d’un moment trouve le moyen de récupérer les souvenirs qu’ils ont perdu en mars 1936, se rappelant par conséquent de Buxley, ce qui a pour effet de le faire exister de nouveau dans cette réalité. Le groupe termine la quête à quatre, Laura et Buxley se disent que la vie est trop courte pour la gaspiller, surtout par ces temps de massacres de masse, et décident d’arrêter le bullshit et de vivre leurs sentiments réciproques ouvertement.

Oui, je pense qu’il y avait (et qu’il y a toujours *fingers crossed*) largement la matière pour un troisième segment sur LYAB, qui aurait un potentiel énorme en jouant sur le lien Buxley spectral/Kee et Laura, dans un contexte où l’auteur a plus d’expérience et de maturité qu’il n’en avait à l’époque de LYAB.


À mes yeux, la saga dans sa forme actuelle est soit trop longue (et aurait dû s’arrêter avant que ne débute l’intrigue avec les flash forward), soit trop courte (et elle devrait solder le cas Buxley, même s’il est vrai que ce point de vue ne se justifie que si mon hypothèse sur les visions de Buxley est vraie), et elle me donne l’impression de s’être arrêtée au milieu du gué. Et dans tous les cas je pense (du moins, c’est mon ressenti personnel) que sa fin actuelle la dessert et qu’un happy ending eut été bien plus approprié.

Au final, après avoir mis mes pensées en ordre en écrivant ce long texte (4 pages Word, bordée de miel O_o ), je me rends compte que si cette saga me fait réagir à ce point, c’est parce que j’adore son setup initial, qui est peut-être un de mes préférés toutes sagas confondues, avec son originalité et ce mélange d’exploration, d’humour volontairement lourdingue (dans le bon sens du terme), d’intrigue amoureuse, et de bon travail de personnification des protagonistes qui ne sont pas, loin de là, des personnages-fonctions comme c’est bien souvent le cas dans les sagas mp3 ; et ensuite parce que la suite du feuilleton m’a pris par surprise (dans le mauvais sens du terme) par un virage à 180° qui m’a laissé orphelin de la suite des aventures de ce trio telles que je les imaginais et les espérais, en dépit de plusieurs bonnes idées (l'évolution de la relation Buxley/Laura à partir de New York, et surtout le fait que le guide invisible théorisé par le professeur Kee soit en fait le boss de fin).

Par contre, je me demandais, je suis le seul à penser qu'il y a une incohérence dans le dernier épisode ? Le rituel avec le bâton a fonctionné et l’Ange bleu est hors d’état de nuire, mais si l’ange est neutralisé par le rituel il ne peut pas avoir effacé Buxley de la réalité et ce dernier devrait être simplement mort dans la fournaise. Pourtant, Buxley est bel et bien effacé de la réalité comme indiqué par le fait que ni Laura ni le professeur Kee ne se souviennent de lui durant l’épilogue. En outre, lors de leur fuite de l’Atlantide, il semblait que le processus d’effacement de la réalité faisait effet moins vite sur Buxley que sur Laura, cette dernière commençant à disparaitre avant Buxley. En toute logique, si l’Ange a eu le temps d’effacer Buxley, il devrait avoir eu le temps d’effacer Laura aussi, non ? Dans le même ordre d'idée, il me semble qu'on ne sait pas vraiment pourquoi Laura et Artemus Kee ont oublié leurs aventures en Atlantide aussi ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : Mer 20 Août 2014, 23:14  −  Sujet du message : Re: Wagaprod
Répondre en citant
Créateur
Créateur | Créateur | Créatrice
Avatar de l’utilisateur
GENDER_M 29 ans · 334 posts
Inscription : 10 Août 09
A travaillé sur :
Créateur : Les Hauts® Parleurs®
Scénariste: Cadeau de noel, Episode, Supérieur
Acteur: Jencyo réva, Bréves de comptoirs-Du sang mort sur les mains d'un survivant naïf, Red Universe, Red Paw, Zapping, écharpe, Chronique de Grippha, The Parrallel story, Symetry Fantastic, Big City, Dialogue mondain, Les Aventuriers de Rouletabarbe , Brèves de comptoir : Du sang mort sur les mains d'un survivant naïf, l'homme à l'oreille coupée
Figuration : Naheulbeuk, les gens des sectes, Le Vol'
J'avais essayé Eden, pas convaincu, j'ai du mal quand il y a trop de narration. Voir un tel commentaire m'a donné envie de tenter l'ange bleu. Je ne sais pas pourquoi, là, ça passe. Je l'ai lancé hier matin, et à la fin, ce soir, je n'ai pas le sentiment d’être gêné par grand chose. J'apprécie même les répétition, car je n'ai clairement pas été attentif durant 13 heures. (ça occupe, la lecture de mode d'emploi ikéa)

Contrairement au commentaire ci-dessus, je suis content du changement de direction, car pour moi, ça semblait devenir trop répétitif. Il y avait toujours le même thème, répété encore et encore. Aller dans un lieu, chercher, découvrir quelque chose qui fait partir ailleurs. Avec un peu de nazi parfois pour corser le tout. Bref, c'est ce qu'on appelle ici une socatoa, mais sans le monde féérique habituel.
Le changement me parait comme un ajout important, il permet de justifier de passer encore du temps sur le même thème.
Là où je suis déçu, c'est que j'espérai que certains gag servent l'histoire - j'étais curieux de voir comment - et en fait le preneur de son ou le fait que le héros sait qu'il parle à des auditeurs, c'est totalement gratuit.
De même, j'aurai été curieux de voir si le compagnon de chambre servait à quelque chose. J'ai l'impression que c'est le seul personnage qui revient plusieurs fois et qui n'a rien à voir avec la quête. «T'es un pingouin, mais t'es un bon pinguoin.» Je ne sais pas pourquoi, ça m'a marqué comme phrase, c'est un style que j'aime bien (et je me suis demandé si quelqu'un a déjà dit ça à certains nétophonistes :p)

Personnellement, ça m'a vraiment fait penser à Signé Furax, la répétition régulière de ce qui s'est passé avant, les gags pas vraiment liés à l'histoire mais qu'on met partout, le passage d'un lieu à l'autre, avec un coté enquête, parfois absurdement saupoudré de magie. La grosse différence que je vois est qu'en général, ils finissent leurs premières quêtes plus vite, ce qui les fait embrayer sur une autre, encore plus grande. C'est très étranges de passer effectivement 13 heures à rechercher la même chose.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 401 messages ]  Atteindre la page Précédent  1 ... 23, 24, 25, 26, 27

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre:  


Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction française officielle © Maël Soucaze